Hernie de l'abdomen et de l'œsophage

Hernie hiatale coulissante (HH)

L'œsophage est un tube de liaison entre le pharynx et l'estomac, qui traverse un trou dans le diaphragme. Les troubles du tractus gastro-intestinal provoquent une maladie de l'œsophage. Ceux-ci incluent le reflux gastro-oesophagien, tel que la hernie axiale par glissement de l'ouverture œsophagienne du diaphragme (HHL).

Pathologie caractéristique

Au cours du développement de la maladie, la section cardiale de l'estomac se déplace vers la région du sternum à travers l'ouverture diaphragmatique. Il existe plusieurs types de hernie hiatale:

  • para-oesophagien (ce type est caractérisé par le fait que l'augmentation et la croissance de l'estomac se produisent du côté gauche de l'œsophage),
  • axiale (sa principale différence est l’absence de sac herniaire qui lui permet de pénétrer dans la cavité thoracique et de revenir librement). Peut avoir un caractère fixe et non fixe,
  • combinés (avec le développement des deux types de hernie - axiale et para-oesophagienne).
La différence entre une hernie axiale et une hernie para-oesophagienne est qu’elle peut se déplacer

Causes de la hernie axiale

Les facteurs congénitaux et acquis peuvent affecter la formation de hernie.

Les dommages au nerf phrénique après une inflammation ou une blessure entraînent un relâchement du diaphragme.

Hernie congénitale de l'orifice oesophagien du diaphragme, obtenue à la suite d'une descente retardée de l'estomac dans la section abdominale. Cela se produit pendant le développement du fœtus dans l'utérus.

Au fond des ulcères, de l'holicistite, de la gastrite, il se produit une contraction réflexe des parois de l'œsophage qui, au fil du temps, entraîne une augmentation de la circonférence du diaphragme.

Les muscles diaphragmatiques ne sont pas complètement développés, à cause desquels l'anneau de l'orifice oesophagien dans le diaphragme est dilaté.

La grossesse, la constipation, la levée de poids, le tabagisme et d'autres causes provoquent une augmentation de la pression intra-abdominale et contribuent à la formation d'une hernie.

La fusion tardive du diaphragme, après que l'estomac soit descendu dans la cavité abdominale, conduit à un sac herniaire préformé.

Involution d'âge du tissu musculaire du diaphragme.

Symptômes et signes

Au début du développement de la maladie, les symptômes n'apparaissent quasiment pas, les signes cliniques sont légers et la hernie ne le dérange pas. Il ne peut être détecté que par hasard, par exemple lors d'un examen médical d'une échographie. Une inspection visuelle et une palpation ne donneront aucun résultat, car la hernie ne peut pas être ressentie au toucher en raison de son emplacement profond dans la région thoracique. Il est difficile de reconnaître la hernie axiale et le fait qu’elle a la capacité de revenir périodiquement sous le diaphragme.

L'existence plus longue d'une hernie ou le glissement d'une grande partie de l'estomac dans la région du sternum provoquent l'apparition de symptômes; par conséquent, la hernie axiale est le plus souvent reconnue dès les derniers stades de développement. Parmi les principaux signes accompagnant le développement d'une hernie sont les suivants:

  • brûlures d'estomac périodiques (généralement après avoir mangé et couché),
  • brûlure et douleur à la poitrine,
  • exacerbation de bronchite, trachéite (le suc du pancréas pénètre dans les voies respiratoires lors des éructations),
  • la régurgitation (ingestion de nourriture de l'estomac dans l'œsophage et la cavité buccale sans envie de bâillon),
  • éructations,
  • dysphagie (une personne ne peut pas avaler en raison du rétrécissement cicatriciel de l'œsophage dû à l'inflammation constante de sa muqueuse par les émissions d'acide).

Si la maladie n'a pas été détectée à temps, son développement ultérieur peut entraîner de graves complications. Il peut s'agir d'ulcères et de saignements sur leur arrière-plan. Les hémorragies périodiques, à leur tour, peuvent entraîner une anémie (anémie). Au moindre signe de hernie, ne tardez pas avec l'examen et le traitement suivant.

Diagnostic de la hernie oesophagienne glissante

La hernie axiale peut être diagnostiquée par rayons X, manométrie oesophagienne, fibroesophagogastroduodénoscopie, gastroscopie, oesophagoscopie.

  1. La radiographie déterminera:
    • diamètre d'ouverture diaphragmatique
    • position du sphincter cardiaque
    • l'emplacement du bas oesophage,
    • l'emplacement de la partie supérieure de l'estomac,
    • suspension retardée du baryum en présence d'une hernie.

À l'aide d'une fibroesophagogastroduodenoscopy, déterminer le niveau de déplacement de la ligne œsophagienne-gastrique par rapport au diaphragme

  • Les méthodes d'endoscopie (fibroesophagogastroduodenoscopy, gastroscopy, oesophagoscopy) déterminent:
    • le niveau de déplacement de la ligne oesophago-gastrique par rapport au diaphragme,
    • la présence d'ulcères, érosion, gastrite,
    • inflammation des muqueuses de l'estomac et de l'œsophage.
  • Une biopsie endoscopique est réalisée pour exclure une tumeur de l'œsophage.
  • L'analyse de sang occulte dans les selles aidera à identifier les saignements latents du tractus gastro-intestinal.
  • Avec l'aide de la manométrie oesophagienne, la fonction motrice de l'œsophage, l'état des sphincters supérieur et inférieur sont déterminés.
  • La pH-métrie intragastrique, intra-oesophagienne et intra-intestinale vous permet d'explorer l'environnement du tube digestif.
  • Conservateur

    Au début, la chirurgie est rare. Le plus souvent, le médecin prescrit des médicaments et un régime alimentaire, ce qui implique l'exclusion du régime alimentaire:

    • gras (viande - porc, gâteaux, gâteaux à base de crème riche en graisses, etc.),
    • piquant (assaisonnements épicés, oignons, ail, poivre noir et rouge),
    • fumés (saucisses, viande, poisson, produits à base de poulet),
    • frits (viande, pommes de terre, œufs, etc.),
    • salé (concombres, tomates, choucroute, etc.),
    • boissons gazeuses (limonade, eau minérale),
    • café, thé fort.

    Il est nécessaire de manger de la nourriture en petites portions (pas plus de 200 g à la fois) 5 à 6 fois par jour. Il faut donner à l'estomac le temps nécessaire pour traiter les aliments et se reposer. Par conséquent, vous ne devez pas prendre de collations, car elles provoquent la production de grandes quantités de suc gastrique, ce qui entraîne des brûlures d'estomac.

    Ne forcez pas physiquement - cela crée une pression intra-abdominale et provoque une augmentation de la hernie. Le nombre et l'intensité des charges doivent être minimisés.

    En cas de brûlures d'estomac périodiques, il est préférable de dormir allongé sur des coussins hauts ou de relever la tête du lit, si possible.

    Intervention chirurgicale

    Lors du diagnostic de la maladie à un stade ultérieur, la hernie est retirée à l'aide d'une procédure chirurgicale. Les méthodes les plus courantes pour se débarrasser d'une hernie glissante sont les suivantes:

    • Fundisslication Nissen
    • laparoscopie
    • topepe en plastique.

    Laparascopie - l'opération la plus commune pour aujourd'hui. La récupération après est rapide et sans douleur.

  • La laparoscopie est l'opération la plus commune pour aujourd'hui. Un équipement spécial vous permet de faire des ponctions dans la zone de la hernie et de suivre l’avancement de l’opération à l’aide d’un moniteur vidéo. En raison de l'absence de grandes incisions, la récupération après la laparoscopie est beaucoup plus rapide et sans douleur.
  • Tope en plastique - fait référence aux types d'opérations ouvertes. Pendant l'opération, l'œsophage lui-même et sa partie inférieure sont coupés longitudinalement et un lambeau de diaphragme est inséré à la place de l'incision. Les tissus musculaires de ces organes étant similaires, la fusion se produit rapidement. Le diaphragme est cousu de manière à ce que son ouverture s’enroule étroitement autour de l’œsophage. Une telle opération peut maintenant être réalisée par laparoscopie, ce qui permet au patient de récupérer rapidement.
  • Médecine alternative

    Les principaux symptômes aggravants au cours de la maladie sont les brûlures d'estomac. Vous pouvez l'éliminer à l'aide de méthodes folkloriques. Les tisanes ou tisanes sont les meilleures pour cela:

    • Le thé de gentiane aide non seulement à éliminer les brûlures d'estomac et l'inflammation de l'œsophage, mais également à faciliter la digestion. Une cuillerée à thé de gentiane est placée dans un verre d'eau et infusée à feu doux pendant environ 30 minutes. Pour le goût, saupoudrer de gingembre et laisser reposer 10 minutes, il n'est pas nécessaire de mélanger. Le médicament est pris avant les repas trois fois par jour,
    • Le calendula et la camomille ont des effets anti-inflammatoires. Le thé de ces herbes va soulager l'inflammation de l'œsophage et calmer l'estomac. Sur un verre d'eau bouillante est placé dans une demi-cuillère à café de camomille et de calendula. Insister pour que ce soit au moins 20 minutes. Après avoir reçu la perfusion, filtrer et prendre un verre 3-4 fois par jour. Dans la période de brûlures d'estomac aiguë peut être pris plus souvent.
    • décoction d'herbes pour les brûlures d'estomac. Une cuillère à soupe de la collection infusée dans 0,5 litre d’eau bouillante pendant environ 2 à 30 minutes. Infusion filtrée prise 15-20 minutes avant les repas. Doit être mélangé:
      • jeunes orties,
      • mélisse,
      • l'origan
      • plantain,
      • Hypericum
    • La graine de lin apaise l'estomac, réduit l'acidité de son contenu, soulage l'inflammation de l'œsophage et guérit le système digestif. Une cuillerée à thé de graines est infusée dans un verre d’eau chaude (il n’est pas nécessaire de faire cuire) pendant 30 à 40 minutes. Vous pouvez envelopper une serviette pour maintenir la température. La perfusion est filtrée et prise peu de temps avant les repas. Vous pouvez également ajouter de l'huile de lin dans les aliments, mais pas plus de 3 cuillères à soupe par jour.

    Régime après la chirurgie

    Le respect du régime postopératoire est nécessaire pour réduire le degré de charge sur le tractus gastro-intestinal. Pour y parvenir, la nutrition fractionnée et l’exclusion des produits qui provoquent la formation de gaz, contribuent à la constipation, etc.

    Après la chirurgie, le médecin vous recommande de vous en tenir à votre régime alimentaire et de manger des aliments, en tenant compte des caractéristiques individuelles du patient.

    Quels produits ne peuvent pas être utilisés après la chirurgie?

    Du régime devrait être exclu:

    • pâte à base de farine (biscuits, gâteaux, gâteaux, crêpes, pancakes, etc.),
    • pain au son,
    • gras, fumé, salé, épicé, frit,
    • les légumineuses (pois, haricots, etc.),
    • agrumes,
    • tomates, chou, brocoli, carottes, ail, oignons,
    • radis, navet, radis,
    • maïs, mil, bouillie d'orge,
    • des oeufs,
    • produits laitiers riches en matières grasses,
    • noix, graines, raisins secs, abricots secs, pruneaux,
    • boissons gazeuses, café, thé fort, jus à forte concentration d'acide.

    Quels produits peuvent être consommés après la chirurgie?

    Après la chirurgie, il est préférable d'utiliser:

    • bouillons faibles en gras,
    • soupes de légumes,
    • viande ou poisson maigre bouilli,
    • fromage cottage (non gras),
    • bouillie liquide,
    • pain blanc séché en petites quantités,
    • Kissel (il est conseillé de ne pas le cuire à partir de colorants contenant des colorants, mais de baies fraîches).

    L'utilisation de fibres végétales peut restaurer le tractus gastro-intestinal, mais une consommation excessive de légumes peut entraîner la stagnation des fibres grossières et la formation de matières fécales dans l'intestin.

    Produits autorisés pour la période postopératoire (galerie)

    Le meilleur moyen de prévenir la hernie hiatale est de maintenir un mode de vie sain. L'abus d'alcool et de cigarettes, une alimentation malsaine et le manque de charges sportives sur le corps entraînent le développement de multiples maladies du système digestif, notamment la hernie axiale. Aux premiers signes de la maladie, vous devriez consulter un médecin et subir un examen complet des organes de la cavité abdominale. La maladie lancée entraîne des complications plus graves pouvant aller jusqu'à la mort.

    Comment fonctionne le Royaume-Uni?

    • sur fixe,
    • non fixé.

    Le premier cas implique un estomac en saillie, ce dernier ne change pas de position face aux surpressions, modifiant ainsi la posture du patient.

    La figure montre la pénétration au-delà du diaphragme de l'estomac (FHPS)

    Sur la photo, la hernie ne revient pas à la normale.

    Emplacements hernie non fixée changentPour cette raison, on l'appelle parfois errance. Il se caractérise par le fait que lors d'un changement de posture d'une personne à une position horizontale, l'estomac revient. Cette forme de la maladie a également besoin d'un traitement.

    La maladie se traduit par une douleur accrue lors d'un changement de position du corps ou d'une activité physique. L’apparition de saignements internes n’est pas exclue, ces derniers apparaissent avec des masses ou des selles émétiques. Cela se produit plus souvent lorsque l'œsophage est blessé et que des ulcères se forment.

    Recommandations pour aider le traitement de la hernie sans chirurgie

    Le plus souvent, cette pathologie est traitée sans intervention chirurgicale. Pour cela, vous devez modifier certaines habitudes, puis suivre les recommandations des médecins.

    1. La première chose qui est éliminée est le poids, qui devient un facteur de maladie.
    2. Une mauvaise posture, le manque de tonus musculaire du diaphragme conduit à la déformation.
    3. En cas de suspicion ou lors du diagnostic d'une hernie, il est extrêmement important d'éviter les surtensions dues au soulèvement d'objets lourds.
    4. Un séjour prolongé dans une pose oblique peut provoquer un déplacement de l'estomac.
    5. Afin de détecter une hernie, il est nécessaire de procéder à un examen du tube digestif en cas de symptômes, traiter la gastrite, le RGO (reflux gastro-oesophagien) à temps s'ils se présentent.
    6. La gymnastique médicale et une nutrition adéquate réduisent le risque de progression de la maladie.
    7. Les douleurs de brûlures d'estomac sont réduites si vous mettez un oreiller dur sous la poitrine au coucher, tout en réduisant la taille des portions de nourriture.
    8. La natation a un effet positif sur les organes respiratoires, ce qui renforce les muscles du diaphragme et prévient le développement des hernies. Par conséquent, il est recommandé de visiter la piscine 4 fois par semaine, en tenant compte de la session de 30 minutes.

    Le respect de simples recommandations accélère l'efficacité lors de la lutte du patient atteint de la maladie.

    Quand la chirurgie est nécessaire selon les chirurgiens

    Les médecins sont arrivés à la conclusion que la chirurgie de la hernie du diaphragme n’est démontrée que dans les cas les plus extrêmes, lorsque les résultats des autres méthodes sont impuissants. Le danger d’une intervention opérable est constitué par les complications postopératoires:

    • divergence des coutures
    • les inflammations
    • inconfort en avalant
    • la formation de rechutes
    • déplacement de la grille de compression,
    • malaise à la poitrine,
    • saignements
    • l'infection,
    • manque d'éructations,
    • dommages aux organes adjacents.

    • une forte diminution du pouls, une chute de pression,
    • dommages aux dents ou aux cordes vocales dus aux tubes utilisés,
    • atteinte des voies respiratoires,
    • les allergies.

    Sur cette vidéo, tirée du programme populaire, on discute de la nutrition et du traitement de la hernie du diaphragme.

    Période après la chirurgie

    Après la procédure, qui dure 2 heures, la personne reste quelque temps sous la surveillance de médecins. En l'absence de complications, le patient est déchargé, parfois en une journée.

    Les mots de départ des médecins pendant la période de récupération sont les suivants:

    1. Les charges physiques sont contre-indiquées pour une personne.
    2. Le patient est important de se conformer aux règles alimentaires de la nutrition.

    Après 4 heures de fonctionnement, les personnes opérées font de légers mouvements sans sortir du lit - se retournent, lèvent, plient les membres. La deuxième journée est consacrée à la consommation d'aliments liquides, suivie d'un régime alimentaire strict d'au moins 60 jours. Ensuite, le régime est autorisé à se diversifier, alors que vous ne pouvez pas casser le mode doux pendant six mois. Le respect des recommandations aidera le patient à retourner rapidement à la vie habituelle, sans régime ni médicament.

    Avantages et inconvénients de l'opération sur Nissen et Tupe

    Les opérations de Nissen et de Tupe sont considérées comme les méthodes revendiquées de traitement de la hernie. La base comprend la création d'un brassard autour du bas de l'œsophage en utilisant le fond de l'estomac.

    L'avantage de ce dernier type de plastique est un nombre réduit de complications par rapport à la méthode de Nissen, après quoi il peut y avoir:

    • dysphagie (dysphagie),
    • petit syndrome ventriculaire,
    • estomac en cascade.

    On pense que la chirurgie de Nissen, dont les poignets enveloppent à 360 ° la partie de l’estomac autour de l’œsophage, convient aux patients normal ou péristaltisme accru de l'œsophage. Personnes avec léthargique ou le péristaltisme faible montre une fundoplicature de Tupe entourant l’organe à 270 degrés.

    Le coût d'une intervention chirurgicale varie d'une région à l'autre. Par exemple, certaines cliniques de la région de Sverdlovsk suggèrent d'organiser une fundoplicature pour 40 000 roubles. Les complications lors des opérations dépendent souvent du professionnalisme du chirurgien. Pour cette raison, il est nécessaire de choisir un chirurgien et une clinique, ayant déjà étudié l'expérience de la réalisation de telles procédures.

    Une hernie de l'ouverture de l'œsophage, avec une manipulation soigneuse du régime, du régime alimentaire et de la charge, ne nécessite pas de chirurgie. Les restrictions que le HHC impose à une personne visent à améliorer le bien-être, à éliminer les mauvaises habitudes et à donner de la joie à des choses simples et parfois sous-estimées et à l'environnement. Une surveillance minimale du corps et des soins rendra la joie et le confort de tous les jours.

    En bout de ligne: l'article examine les causes de l'apparition de la maladie et fournit des recommandations pour aider au traitement sans chirurgie. L’avis des chirurgiens sur les raisons qui l’incitent à se faire opérer est donné. Examiné par les chirurgiens méthodes utilisées. Nous espérons que ces informations vous permettront d'éviter une intervention chirurgicale ou, dans certaines circonstances, de choisir le traitement le plus bénin.

    Causes de la maladie

    Hernie glissante formée de l'œsophage sous l'action de facteurs congénitaux et acquis. Le premier est l'œsophage anormalement raccourci, lorsqu'une certaine partie de l'estomac se situe dans le sternum.

    Les causes acquises d'une hernie glissante sont:

    • atrophie du foie,
    • grossesse multiple,
    • affaiblissement du sphincter alimentaire (âge)
    • constipation chronique
    • en surpoids
    • levant une sévérité excessive
    • dysfonctionnement œsophagien
    • pathologie de la vésicule biliaire,
    • brûlure muqueuse oesophagienne avec des produits chimiques ou des aliments chauds

    Symptômes et diagnostic de pathologie

    La maladie peut être complètement cachée. Les symptômes indirects incluent:

    • douleur dans le sternum,
    • crises d'asthme
    • toux prolongée,
    • brûlures d'estomac prolongées.

    La présence de problèmes de hernie axiale glissante est signalée par une odeur désagréable exhalée, une exacerbation fréquente de la trachéite, lorsque le suc pancréatique pénètre avec des éructations dans les voies respiratoires.

    La hernie glissante de l'ouverture œsophagienne du diaphragme (HH) est diagnostiquée par des méthodes de laboratoire et instrumentales:

    • un test de sang occulte dans les selles,
    • Radiographie des organes de l'œsophage, de l'estomac et du thorax,
    • biopsie endoscopique,
    • gastrocardiomonitoring,
    • étude de biopsie.

    Traitement de la maladie

    Le traitement du HHV gluteux est généralement conservateur. Au stade initial, la chirurgie est rarement utilisée. La maladie est classée par 3 degrés. Au premier - le régime est nommé, à l'exclusion de:

    • graisse (porc, gâteaux),
    • fumé (poisson, saucisse),
    • frites (pommes de terre, viande),
    • épicé (assaisonnement, oignon et ail),
    • salé (chou, concombres).

    Le traitement consiste à manger de petites quantités de nourriture jusqu'à 6 fois par jour. Pour 1 réception plus de 200 grammes ne peuvent pas être consommés. Un estomac qui a transformé des aliments nécessite du repos, il faut donc éviter les collations. Ils contribuent à la production d'un excès de volume de suc gastrique, ce qui provoque des brûlures d'estomac.

    La surmenage physique est également dangereuse, la pression intra-abdominale augmente, entraînant une augmentation du nombre de hernies. En cas de brûlures d'estomac, il est recommandé de dormir en levant la tête.

    Les spécialistes considèrent les facteurs de risque comme:

    • faiblesse des ligaments qui renforcent l'œsophage,
    • la pression abdominale saute,
    • déplacement de l'œsophage avec altération de la motilité du système digestif.

    Le traitement médicamenteux élimine les principaux symptômes, mais nécessite une approche intégrée pour prévenir les complications. Habituellement, les experts prescrivent:

    1. Almagel, Rennie, Maalox - agents antiacides qui ont un effet liant sur l'acide chlorhydrique, qui se trouve dans le suc gastrique et empêche l'irritation de l'œsophage.
    2. Inhibiteurs L'oméprazole, l'ésoméprazole et le pantoprazole réduisent la quantité d'acide produite.
    3. Prokinetics. Le cisapride, le métoclopramide et la dompéridone empêchent la pénétration du contenu de l'estomac dans l'œsophage.
    4. Bloqueurs des récepteurs d'histamine. La ranitidine, la famotidine, la roxatidine réduisent la sécrétion d'acide chlorhydrique et son écoulement dans l'estomac.

    Le traitement chirurgical est effectué dans les cas suivants:

    • avec l'inefficacité de la thérapie conservatrice,
    • avec une hernie élargie,
    • avec dysplasie de la membrane muqueuse de l'œsophage,
    • en présence de complications HH,
    • avec un risque élevé de violation de la hernie obésophagienne.

    La hernie axiale de l’ouverture œsophagienne du diaphragme à l’aide d’une intervention chirurgicale est traitée selon les méthodes suivantes:

    • laparoscopie
    • Fundisslication Nissen
    • topepe en plastique.

    La laparoscopie est la chirurgie la plus populaire. Les ponctions sont faites dans le domaine du développement de la hernie. Le chirurgien observe le déroulement de la procédure à travers un moniteur vidéo. La période de récupération après l'intervention est courte et indolore en raison de l'absence de grandes incisions.

    La fundoplication selon Nissen est réalisée ouvertement ou à l'aide d'un équipement laparoscopique. L’objectif est d’arrêter le développement du reflux (mouvement anormal du contenu des organes creux). La croissance de la hernie se termine également.

    La chirurgie à la toupe est un type de chirurgie ouvert. L'œsophage est coupé longitudinalement et insère une partie du diaphragme. L'épissage se produit rapidement car les tissus de ces organes sont identiques.

    Pour le 1 er degré de la maladie, seule la partie inférieure de l'œsophage pénètre dans le sternum, le traitement chirurgical n'est donc pas indiqué.

    Après l'achèvement de l'opération nécessite un régime alimentaire pour réduire la charge sur le tractus gastro-intestinal. Le patient doit cesser d'utiliser des aliments à l'origine de la constipation et de la formation de gaz. Exclus du régime:

    • frit, fumé, gras,
    • les légumineuses
    • agrumes,
    • noix, oeufs, pruneaux.

    Le traitement de la hernie glissante avec des recettes de guérisseurs traditionnels n’est pas capable de donner le résultat souhaité. Dans de nombreux cas, des médicaments ou une intervention chirurgicale sont nécessaires. Décoctions et infusions d'herbes ne peuvent pas être enlevés hernie, mais vous pouvez soulager la douleur.

    HH affecte jusqu'à 6% de la population adulte. Si vous contractez la maladie, cela entraînera le développement de complications dangereuses (ulcères, saignements). Une hémorragie périodique peut causer une anémie (anémie). Traiter la maladie ne devrait être qu'un spécialiste.

    Hernie hiatale coulissante

    Photo: hernie glissante

    Une hernie glissante de l’ouverture œsophagienne du diaphragme (hernie hiatale, hernie hiatale glissante) ou une hernie de l’œsophage est le mouvement de l’estomac ou d’autres organes abdominaux à travers l’ouverture élargie de l’oesophage du diaphragme dans la cavité thoracique.

    Il y a une maladie dans 5% de la population adulte totale, malgré le fait que la moitié des patients ne marquent aucune manifestation clinique.. En effet, lors d’une hernie glissante de l’orifice oesophagien du diaphragme, les symptômes (signes) d’une hernie typique s’effacent, car ils se trouvent à l’intérieur du corps et ne peuvent pas être vus lors d’un examen de routine du patient. On l'observe plus souvent chez les femmes que chez les hommes, chez les enfants, ils sont principalement innés.

    La hernie coulissante (axiale) de l’ouverture œsophagienne du diaphragme (HHL), liée à l’une des variantes de hernie de l’orifice œsophagien-gastrique dans le diaphragme, est subdivisée en:

    • cardiaque,
    • cardiofundal,
    • gastrique total,
    • sous-total gastrique.

    Le para-oesophagien est une autre variante de la hernie.:

    1. fundal,
    2. antral,
    3. boîte à garniture
    4. intestinal,
    5. gastro-intestinal.

    Il existe également une classification en fonction du volume de l'estomac pénétrant dans la cavité thoracique:

    • hernie glissante de l'orifice oesophagien du diaphragme du 1er degré - au-dessus du diaphragme, dans la cavité thoracique se trouve la partie abdominale de l'œsophage, au niveau du diaphragme le cardia, l'estomac est surélevé et est adjacent au diaphragme,
    • la hernie glissante de l'ouverture œsophagienne du diaphragme du 2e degré - la partie abdominale de l'œsophage est située dans la cavité thoracique et la partie de l'estomac se trouve directement dans la région de la LMA,
    • hernie glissante 3 de l'orifice oesophagien du diaphragme - la partie abdominale de l'œsophage, le fond et le corps de l'estomac (parfois l'antre), les cardia sont situés au-dessus du diaphragme.

    Symptômes d'une hernie glissante de l'ouverture œsophagienne du diaphragme (estomac)

    Les symptômes sont plus susceptibles d'être associés à des maladies du tractus gastro-intestinal, en raison de la perturbation de son fonctionnement. Avec la détérioration de l'activité du sphincter œsophagien inférieur, on observe un reflux catarrhal gastro-œsophagien (injection de contenu gastrique dans l'œsophage). Après un certain temps, des modifications inflammatoires apparaissent dans la partie inférieure de l'œsophage en raison du contenu agressif de l'estomac.

    Le patient a les symptômes suivants: brûlures d'estomac après avoir mangé, aggravées pendant l'exercice, en position horizontale. Plaintes fréquentes au sujet de la sensation d'une boule dans la gorge.

    Immédiatement après le repas, il peut y avoir une douleur, de caractère différent, qui cède le sternum, le cou, l'omoplate, la mâchoire inférieure dans la région du cœur. Ces douleurs ressemblent à l'angine de poitrine avec laquelle le diagnostic différentiel. Parfois, la douleur en glissant HH ne se produit que dans une certaine position du corps. Plaintes possibles du patient concernant une distension abdominale dans la partie supérieure, sensation de corps étranger.

    Dans les cas plus graves, comme complication, il y a un saignement des vaisseaux de l'œsophage, qui, le plus souvent, est caché et ne se manifeste que par une anémie progressive. Les hémorragies sont aiguës et chroniques, il y a même un pincement de la hernie dans l'ouverture œsophagienne du diaphragme et une perforation de l'œsophage.

    L'œsophagite par reflux est la conséquence la plus fréquente d'une hernie de la LMA, qui peut se transformer en ulcère peptique de l'œsophage.

    À long terme, cette maladie entraîne une complication plus grave - la sténose cicatricielle (rétrécissement) de l'œsophage.

    Pour le diagnostic par oesophagogastroduodénoscopie, examen aux rayons X de l'estomac et de l'œsophage, échographie, PH-métrie intra-oesophagienne, oesophagométrie, tomodensitométrie.

    Traitement de hernie glissante de l'orifice oesophagien du diaphragme (estomac)

    En cas de hernie glissante de l'estomac, un traitement conservateur est d'abord recommandé; il vise davantage à soulager les symptômes de l'oesophagite par reflux: brûlures d'estomac, nausées, douleurs. Des médicaments réduisant l’acidité (PH) du suc gastrique sont utilisés (comme le médicament Quamatel de Gedeon Richter).

    Le patient doit suivre un régime avec la restriction des aliments épicés, gras, frits, chocolat, café, alcool, tous les produits qui contribuent au développement du suc gastrique. Il y a un besoin souvent, en petites portions. Pour éviter le reflux, il est recommandé de dormir avec la partie supérieure du corps surélevée et d'éviter de soulever des poids.

    Mais, malheureusement, la thérapie conservatrice de la hernie glissante de l'orifice oesophagien du diaphragme, dont le traitement a été effectué avec un médicament, un régime alimentaire, n'élimine pas la cause de la maladie (la hernie elle-même) et n'apporte qu'un effet temporaire. Par conséquent, une opération planifiée est recommandée.

    Pour le traitement chirurgical de HH, les critères sont les suivants:

    • la présence de complications telles que saignements, anémie, ulcères et érosion de l'oesophage, oesophagite,
    • l'inefficacité des méthodes de traitement conservateur,
    • hernie gastrique de grande taille et fixation dans l'anneau herniaire,
    • hernie glissante périœsophagienne (para-œsophagienne), en raison du risque élevé de violation,
    • signes de dysplasie de la muqueuse oesophagienne, qui acquiert des signes de la structure de la membrane muqueuse de l'intestin grêle.

    L’essence de l’opération est de restaurer la relation anatomique correcte entre l’estomac et l’œsophage: élimination de la hernie, élimination de la porte de la hernie en suturant l’ouverture œsophagienne du diaphragme à une taille normale et en créant un mécanisme anti-reflux empêchant le contenu gastrique de se jeter dans l’œsophage.

    Aujourd'hui, il existe deux types de techniques utilisées pour le traitement chirurgical.:

    1. open access - fundoplicature de Nissen (complications pouvant être une dysphagie précoce, le syndrome du petit ventricule, un estomac en cascade) ou, plus préférablement, du plastique Tope (avec moins de complications),
    2. accès laparoscopique - permet d'effectuer l'opération moins traumatisante (taille des incisions de 1 à 2 mm sur 5 à 10 mm), contribue à une récupération plus rapide du patient après la chirurgie.

    La chirurgie laparoscopique pour hernie de l'orifice oesophagien du diaphragme est souvent associée à la chirurgie d'autres anomalies abdominales: la cholécystectomie est réalisée dans la cholécystite chronique calculeuse et dans l'ulcère duodénal proximal, la vagotomie proximale sélective.

    Classification

    La hernie de l'œsophage survient le plus souvent à l'âge adulte.

    Selon l'emplacement du défaut sont distingués:

    • hernie axiale,
    • arrêt cardiaque.

    Il existe plusieurs types de pathologie:

    • œsophage raccourci (détecté chez les personnes présentant une anomalie congénitale),
    • hernie para-oesophagienne,
    • hernie glissante.

    Une caractéristique de la hernie glissante est la difficulté du diagnostic. La raison en est que les symptômes de cette maladie sont assez faibles. L'auto-dumping ne peut être déterminé que sous certaines conditions.

    Une caractéristique distinctive de ce défaut est que le déplacement du sternum se produit dans l'axe de l'œsophage. La localisation de la hernie affecte la position de la partie supérieure de l'estomac. Dans ce cas, l'éjection conduit au fait que la partie supérieure de l'estomac du patient est au-dessus du niveau du diaphragme.

    L'estomac est impliqué dans la formation de la hernie. Il existe 2 types de hernie glissante: fixe et non fixe. La position du patient n'affecte pas l'emplacement du sac hernial. Si une personne prend une position verticale, une hernie fixe restera dans le sternum. La formation maintient les adhérences qui se forment dans la zone de la hernie.

    Les experts distinguent les hernies glissantes avec des défauts congénitaux et acquis. Il existe une différence de pression entre le sternum et la cavité abdominale. Grâce à ce différentiel, le contenu de l'estomac entre dans l'œsophage.

    La muqueuse de l'œsophage est suffisamment sensible à des substances similaires. Cela provoque une érosion et une ulcération. Le patient ressent une gêne, une gêne et une douleur intense. Le processus inflammatoire dans l'œsophage se développe progressivement. En même temps, la membrane muqueuse saigne et est définitivement blessée.

    Le patient commence à avoir une anémie associée à une carence en fer due au développement des tissus.

    Qu'est-ce qu'une hernie de l'ouverture œsophagienne, racontez la vidéo:

    Les causes de la formation d'une hernie glissante

    Une salivation accrue est le signe d'une hernie glissante.

    La condition des ligaments affecte la formation de l'ouverture œsophagienne du diaphragme.

    La partie supérieure de l'estomac dans cette maladie est décalée vers le haut. Cela conduit au fait que le ligament musculaire devient beaucoup plus mince.

    L'étirement du ligament provoque une augmentation du diamètre de l'ouverture de l'œsophage. Le patient développe une complication avec trop manger régulièrement. En cas de détection d'un tel défaut, les médecins référent le patient à l'opération.

    Il existe plusieurs méthodes pour éliminer la hernie. Grâce à la fundoplicature autour de l'œsophage, le chirurgien crée un brassard spécial. Il empêche le contenu de l'estomac d'être projeté dans l'œsophage. Pendant l'opération, la méthode laparoscopique est utilisée. Les médecins peuvent ainsi réduire au minimum les traumatismes.Cela raccourcit la durée de la période de récupération du patient.

    Cependant, nous ne pouvons pas exclure la possibilité d'un brassard coulissant. Cela augmente le risque de complications après la chirurgie. L'intervention chirurgicale permet dans la plupart des cas d'obtenir des résultats positifs. Le succès dépend en grande partie du passage de la physiothérapie lors de la rééducation.

    Parfois, vyvalivaniya hernial est fixé dans une position. Cela est dû au rétrécissement des cicatrices dans le sac hernial. Dans le même temps, le raccourcissement acquis de l'œsophage est révélé chez le patient. Le canal gastro-intestinal est situé au-dessus du diaphragme.

    Dans les cas graves, une personne peut présenter une sténose fibreuse. Une complication d'une hernie glissante est également une œsophagite par reflux. Le dumping par glissement ne peut être affecté. S'il y a un rétrécissement du trou, le cardia est pincé et entre dans le sternum. Cette condition n'entraîne pas de troubles de la circulation.

    Quels sont les signes de la maladie?

    Les brûlures d'estomac sont le symptôme d'une hernie glissante.

    Hernie glissante de l'œsophage n'a pas de manifestations vives. Les symptômes chez un patient ne se manifestent que dans le cas de diverses complications de la maladie.

    Il existe plusieurs signes caractéristiques d’une hernie glissante de l’œsophage:

    1. le patient commence à se plaindre de brûlures d'estomac,
    2. il souffre d'attaques sanglantes,
    3. il y a une douleur dans l'œsophage,
    4. il y a régurgitation après avoir mangé,
    5. les gens ressentent une sensation de brûlure derrière le sternum,
    6. une boule apparaît dans la gorge,
    7. il y a augmentation de la production de salive,
    8. la pression artérielle augmente chez certains patients.

    Les symptômes de la maladie dépendent de la position du patient. Les brûlures surviennent chez presque toutes les personnes atteintes de cette pathologie. Une personne atteinte d'un ulcère de l'estomac ressent une douleur intense. Une grande quantité de nourriture peut causer une douleur dans l'œsophage.

    En prenant des agents d’abaissement acides, vous pouvez vous débarrasser de l’inconfort.

    Comment est le diagnostic

    Pour identifier une formation continue, les experts utilisent plusieurs méthodes:

    1. Au cours de la gastroscopie, les médecins utilisent un équipement endoscopique pour déterminer les zones enflammées, la présence d’ulcères et d’érosions,
    2. La radioscopie de l'estomac est destinée à évaluer l'état des hernies,
    3. L'étude des variations du pH quotidien de l'œsophage est conçue pour déterminer l'augmentation de l'acidité, ce qui entraîne l'apparition de sensations douloureuses.

    Caractéristiques du traitement

    Maalox aidera à réduire l'acidité de l'œsophage.

    Pour éliminer le défaut, les médecins utilisent des méthodes traditionnelles. Le complexe de mesures thérapeutiques comprend un régime alimentaire spécial, de la physiothérapie, des médicaments.

    Pour réduire l'acidité, les médecins prescrivent des antiacides aux patients (Phosphalugel, Maalox). Pour aider les patients souffrant d’éructations, vous pouvez utiliser Motiliuma. La posologie est indiquée par le médecin en fonction de l’état du patient.

    Cependant, avec des complications graves, ces méthodes ne permettent pas d’obtenir des résultats positifs. Dans ce cas, le patient est envoyé pour une intervention chirurgicale.

    Parfois, chez les patients présentant un brassard, il se produit un glissement et la maladie se reproduit. Pour aider ces patients peuvent ré-opération.

    Les patients doivent suivre un régime. Au moment de la maladie devra abandonner l'utilisation d'aliments gras et épicés. Éliminer les viandes fumées et les marinades. Manger devrait être pris en petites portions pour accélérer le processus de digestion.

    Après la chirurgie, les patients ne peuvent pas s’engager dans un travail physique intense. Il est interdit de faire des exercices qui provoquent une augmentation de la pression dans la cavité abdominale.

    Remarqué une erreur? Sélectionnez-le et cliquez Ctrl + Entréenous le faire savoir.

    Prérequis pour la formation d'une hernie

    Une hernie glissante ou axiale se forme après le déplacement de la partie de l'estomac et du bas de l'œsophage de la cavité abdominale vers la poitrine. Ce type diffère de la hernie habituelle en ce qu'il ne possède pas de sac herniaire. Cette maladie est critique pour l'activité humaine habituelle n'est pas affectée. De longs progrès asymptomatiques et sans hâte ne permettent souvent pas au patient de connaître sa maladie pendant longtemps. Parfois, les signes d'une hernie glissante de l'ouverture œsophagienne du diaphragme deviennent visibles lors de l'examen visuel de la cavité abdominale pour une raison complètement différente.

    Des facteurs congénitaux et acquis peuvent provoquer des pertes. Les causes congénitales incluent les phénomènes suivants:

    • le diaphragme envahi au mauvais moment
    • dans l'embryon, l'estomac est descendu pas assez vite
    • les muscles des jambes du diaphragme ne sont pas complètement développés,
    • l'ouverture de l'œsophage est élargie.

    Causes acquises de la formation d'une hernie flottante de l'œsophage:

    • pression intra-abdominale élevée
    • relaxation du diaphragme, traumatisme ou inflammation de son nerf,
    • changements d'âge du diaphragme,
    • cholécystite, ulcères et autres contractions renforcées de l'œsophage.

    En outre, une obésité peut entraîner une hernie axiale après la grossesse, à la suite d'un accouchement, et elle apparaît également avec certaines maladies de l'estomac qui augmentent la pression intra-abdominale. Un large éventail de facteurs provocants signifie que cette maladie est répandue et peut toucher presque tout le monde. Mais après avoir étudié les symptômes et le traitement, il est nécessaire de s’armer et de prévenir la formation et la progression d’une hernie.

    Symptômes de la maladie

    Il n'est pas toujours possible de comprendre ce qu'est une hernie glissante. De plus, concentrez-vous sur ses symptômes, car ils sont tout aussi courants et familiers pour une personne que, par exemple, un mal de tête. Ainsi, les signes caractéristiques de cette maladie sont les brûlures d’estomac et les maux d’estomac. Avec une petite quantité de saillie gastrique, les symptômes sont légers, un examen externe par un médecin ne donne aucun résultat, car les facteurs externes indiquant des problèmes sont bénins. Cependant, le long cours de la maladie sans intervention appropriée entraîne la décharge du contenu de l'estomac dans l'œsophage, entraînant une irritation de la muqueuse.

    Hernie hiatale coulissante se caractérise par les symptômes suivants:

    • Brûlures d'estomac graves en se couchant après avoir mangé,
    • Les éructations, accompagnées de la libération de nourriture à travers l'œsophage dans la cavité buccale, et le réflexe nauséeux est absent.
    • Des brûlures et des douleurs dans la poitrine et dans la région épigastrique, des symptômes particulièrement prononcés se manifestent lors de la flexion.
    • Violation du processus de déglutition. Les troubles réflexes (l'ingestion de liquide ne s'accompagnant pas de sensations caractéristiques) sont progressivement remplacés par une inflammation de la membrane muqueuse lorsque l'œsophage se rétrécit et que la masse de nourriture tombe à peine.
    • Trachéite régulière, bronchite, moins d'inflammation des poumons et tout cela parce que pendant l'éructation dans les voies respiratoires, l'acide de l'estomac est pénétré par l'acide.

    Parfois, le patient a une pression artérielle élevée et une salivation accrue. Les sensations douloureuses accompagnant une hernie glissante sont différentes des douleurs d'un ulcère de l'estomac.

    Méthodes de diagnostic

    La fibrogastroduodénoscopie et les ultrasons sont inefficaces pour identifier le glissement HH. Un appareil à rayons X peut diagnostiquer avec précision une hernie. Dans certains cas, les symptômes de la maladie apparaissent lors de l'imagerie par résonance magnétique. D'autres méthodes d'examen peuvent fournir un diagnostic précis et la prescription d'un traitement efficace:

    1. Endoscopie, de préférence combinée avec des rayons X.
    2. PH-métrie de l'œsophage.
    3. Gastroscopie, détection de la zone touchée.
    4. Etude du fonctionnement de la jonction œsophage-gastrique.

    Le diagnostic établi doit être rapidement analysé par un spécialiste qui vous prescrira un traitement d'urgence de la hernie hiatale glissante et une éventuelle intervention chirurgicale.

    Traitement de hernie hiatale glissante

    Malgré la détection tardive possible d’un HH glissant, celui-ci peut être guéri par des méthodes conservatrices. Les médecins utilisent l'approche chirurgicale pour le saignement dans l'œsophage, ainsi que dans les derniers stades de la maladie.

    Une méthode conservatrice pour le traitement de la hernie œsophagienne glissante nécessite une approche intégrée. Par conséquent, les instructions suivantes doivent être suivies à la lettre:

    1. Suivre un régime est un must. Il est nécessaire d'exclure du régime alimentaire les aliments gras, les plats épicés, les marinades, fumés et tous frits. Ainsi, il est possible d'éviter une sécrétion abondante du suc gastrique et une irritation des muqueuses. Les menus doivent être cuits à la vapeur, cuits et bouillis. Parmi les produits, les céréales, les fruits, les légumes, la viande diététique et le lait sont préférables. L'adhésion constante au régime alimentaire, le refus de manger avant l'heure du coucher et l'interdiction de se reposer après un repas constituent le premier pas vers une guérison absolue.
    2. Ramener le rythme de la vie à la normale - pour commencer, vous devriez abandonner les mauvaises habitudes comme l'alcool et le tabac. Il est nécessaire de faire de l'exercice physique plus modérément, de fournir un repos complet la nuit et de courtes pauses du travail pendant la journée. Exercices fortement contre-indiqués qui augmentent la charge sur la cavité abdominale.
    3. Traitement médicamenteux - la nomination du médecin traitant nécessaire pour ce diagnostic de médicaments. Gastal et Maalox (ils réduisent la teneur en acide dans l'estomac), Omez (supprime la production d'acide chlorhydrique), Motilium (aux prises avec des éructations et des brûlures d'estomac), des antispasmodiques et des médicaments contre la douleur épigastrique, tels que No-spa.

    La hernie glissante de l'œsophage n'est pas la maladie la plus difficile, mais si le patient n'a toujours pas surmonté son élimination, il est nécessaire de recourir à une intervention chirurgicale, qui se produit très rarement.

    Symptômes de hernie hiatale glissante

    Les hernies glissantes, selon la classification de B. V. Petrovsky et N. N. Kanshin, sont divisées en:

    et géant (sous-total et gastrique total), dans lequel l'estomac se déplace dans la cavité thoracique.

    Hernie coulissante peut être fixe et non fixe. En outre, un œsophage court acquis, dans lequel le cardia est situé au-dessus du diaphragme, et l'œsophage court congénital (ventre thoracique) sont isolés.

    Types de hernies glissantes et leurs signes

    Hernies coulissantes peuvent être:

    Les symptômes de hernie glissante de l'orifice de l'œsophage sont dus à l'oesophagite par reflux. Les patients se plaignent de douleurs brûlantes ou sourdes derrière le sternum, au niveau de l'apophyse xiphoïde, dans la région épigastrique, dans l'hypochondrie, irradiant vers la région du cœur, l'omoplate, l'épaule gauche (le thérapeute voit souvent les patients pour le traitement d'un angine).

    La douleur augmente dans la position horizontale du patient et lors d'un effort physique, lorsque le corps se penche en avant, c'est-à-dire lorsque le reflux gastro-oesophagien se produit plus facilement. La douleur de la hernie hiatale est accompagnée d'éructations, de régurgitations, de brûlures d'estomac.

    Au fil du temps, les patients présentent un autre symptôme de hernie: la dysphagie, qui est souvent de nature intermittente et qui devient constante avec le développement de la striction peptique de l'œsophage.

    Un symptôme fréquent de la maladie est le saignement, qui est généralement caché. Il se manifeste rarement par des vomissements avec du sang écarlate ou la couleur du marc de café, des selles goudronneuses.

    L'anémie peut parfois être le seul symptôme d'une hernie. Les saignements se produisent par diapédèse, à partir d'érosions et d'ulcères dans l'œsophagite peptique.

    Symptômes de la hernie para-oesophagienne de l'œsophage

    Hernie para-oesophagienne est divisé en

    • fundal
    • et antral,
    • ainsi que des types mixtes de hernie.

    Symptômes de type hernie para-oesophagienne

    Le plus souvent, l'œsophage abdominal se déplace dans la cavité thoracique. À cet égard, cette partie de l'œsophage se dilate au-dessus du diaphragme, perd son aspect tubulaire et devient semblable à une hernie de l'ouverture œsophagienne du diaphragme. Ce sont des hernies de type I, elles représentent environ 90% de toutes les hernies. Ces hernies sont généralement asymptomatiques. L'apparition des symptômes est généralement associée à une œsophagite par reflux.

    Manifestations de la hernie antrale

    Avec une hernie de ce type, le cardia et le ligament diaphragmatique ventriculaire restent en place et le sac pour la hernie péritonéale se déplace dans le médiastin le long de l'œsophage par une ouverture du diaphragme. Fundus, et parfois tout l’estomac passe par ce défaut du médiastin et se situe dans le tissu para-oesophagien. Dans ce cas, le portier monte au niveau du cardia. La hernie hiatale antrale est rare (environ 2%). Les hernies de ce type peuvent être asymptomatiques pendant un certain temps. Si des symptômes apparaissent, une telle hernie doit être opérée de toute urgence pour éviter les pincements, les nécroses de la paroi stomacale et les perforations. Lorsqu'une telle hernie est une découverte accidentelle, chez les personnes âgées et chez les patients atteints de maladies concomitantes graves qui présentent un risque élevé, vous ne pouvez pas être pressé avec la chirurgie.

    Manifestations de hernie de type mixte

    Dans la hernie de type III, on observe l’association d’une hernie par glissement et d’une hernie de type I - II. Dans ce cas, le cardia est situé dans la cavité thoracique. La hernie de type III est parfois observée dans l’obésité et peut être repositionnée rapidement.

    Dans la hernie de type IV, il existe une hernie massive (grande), dans laquelle les intestins et d'autres organes peuvent se déplacer avec l'estomac dans la cavité thoracique. Les patients ont généralement une œsophagite par reflux.

    Diagnostic de hernie hiatus

    L'examen radiologique et endoscopique est crucial pour l'établissement du diagnostic. L'étude est réalisée dans les positions verticale et horizontale du patient et dans la position de Trendelenburg (la tête de la table étant abaissée).

    Avec les hernies glissantes, on observe une prolongation des plis de la membrane muqueuse de la section cardiale de l'estomac au-dessus du diaphragme, une diminution ou une diminution de la taille de l'œsophage, un angle déplié de la gis, un reflux élevé de l'estomac dans l'estomac, une diminution de la bulle de gaz.

    L'emplacement du cardia sur le diaphragme est un symptôme pathognomonique de la hernie cardiaque hiatale. Avec l'œsophagite à reflux concomitante, l'œsophage peut être agrandi et raccourci.

    Une information plus précise sur l'état de la membrane muqueuse avec une hernie donne l'oesophagoscopie. Il vous permet d'identifier le rétrécissement peptique de l'œsophage, les ulcères, le cancer, les saignements, de spécifier la longueur de l'œsophage, d'évaluer la gravité de l'œsophagite, de déterminer le degré d'insuffisance du sphincter œsophagien inférieur, d'éliminer la malignité des ulcères. La présence de reflux gastro-oesophagien peut être confirmée par le pH-métrage intra-oesophagien (diminution du pH à 4,0 et moins).

    Dans les hernies para-oesophagiennes, les symptômes dépendent du type de hernie, du contenu du sac hernial, du degré de mélange et de flexion des organes du sac hernial et de l’altération de leur fonctionnement. Les symptômes de troubles du système digestif, cardiovasculaire ou respiratoire peuvent prévaloir. Au cours de la radioscopie de la poitrine dans le médiastin postérieur, sur le fond de l'ombre du cœur, révèle une illumination arrondie, parfois avec un niveau fluide. Lorsqu'ils contrastent l'estomac, ils clarifient l'emplacement de l'organe qui est tombé et sa relation avec l'œsophage et le cardia. L'œsophagogastroscopie est indiquée en cas de suspicion de cancer de l'ulcère, du polype ou de l'estomac.

    Ablation chirurgicale de la hernie alimentaire

    Pour les hernies glissantes sans complications, un traitement conservateur est appliqué, qui vise à réduire le reflux gastro-oesophagien. Le traitement chirurgical de la hernie de l'orifice oesophagien du diaphragme est indiqué pour le saignement, le développement de la striction peptique de l'œsophage, ainsi que l'échec du traitement conservateur à long terme chez les patients présentant des symptômes graves d'oesophagite par reflux

    En cas de hernie para-oesophagienne des types II, III et IV, un traitement chirurgical est indiqué en cas de violation du contenu de la hernie.L'opération consiste à amener les organes dans la cavité abdominale et à coudre les bords de l'ouverture œsophagienne du diaphragme derrière l'œsophage. Lorsque la hernie para-oesophagienne est associée à une insuffisance du sphincter oesophagien inférieur, l'opération est complétée par une fundoplicature de Nissen. Lorsque les patients atteints de hernie étranglée fonctionnent de la même manière que les autres hernies diaphragmatiques.

    Indications pour la chirurgie de la hernie oesophagienne

    La plupart des auteurs s'accordent à dire que le traitement chirurgical ne devrait être utilisé que sous des indications strictes. Parmi eux, nous appellerons l'oesophagite par reflux (ER), grave, rezenstentny à des effets médicinaux ou accompagnée d'une sténose de l'œsophage.

    Les hernies gigantesques qui entraînent la compression des organes adjacents, les hernies aggravées par une anémie persistante ou des saignements massifs répétés font également l'objet d'une intervention chirurgicale.

    L’approche prudente du traitement chirurgical est dictée par les caractéristiques du contingent de personnes atteintes. Parmi eux, les personnes les plus âgées, souvent atteintes de maladies concomitantes:

    • obèse
    • hypertension artérielle
    • maladie coronarienne,
    • diabète sucré.

    Cela augmente considérablement le risque de traitement chirurgical de la hernie, ce qui ne donne pas toujours des résultats positifs durables. Ici, les points communs des conditions préalables constitutionnelles et pathogéniques des maladies énumérées et de la HHL sont reflétés. Le développement de cette dernière est favorisé par les entéropo- et les colonopathies chroniques conduisant à une augmentation de la pression intraperitoneale. D'où la fréquente jonction d'une hernie au syndrome du côlon irritable de longue durée, la constipation.

    Ce qui précède permet de comprendre pourquoi lors du choix des ordonnances alimentaires et médicamenteuses pour traiter une hernie, il faut tenir compte non seulement des particularités des manifestations cliniques de la hernie de l’ouverture œsophagienne, mais également de la nature des maladies qui lui sont associées. Il serait bien sûr irréaliste d’essayer d’envisager toutes les combinaisons possibles ici. D'où la nécessité d'une approche individuelle avec l'introduction d'ajustements appropriés aux tactiques de traitement exposées ci-dessous.

    Traitement conservateur de la hernie de l'œsophage

    En parlant du traitement conservateur de la hernie, nous avons immédiatement choisi le fait évident qu’elle n’était pas en mesure d’éliminer le défaut anatomique qui en constitue l’essence. On pourrait toutefois conclure à la hâte que cela prédit l'inefficacité de la pharmacothérapie. Au contraire, dans la plupart des cas, le traitement conservateur d'une hernie au trou de boucherie donne des résultats variables et doit être considéré comme le principal.

    Objectifs du traitement conservateur de l'ouverture de l'œsophage de la hernie

    Sur la base des mécanismes pathogéniques et des symptômes cliniques de la hernie, nous pouvons formuler les tâches principales suivantes de son traitement conservateur:

    réduction des propriétés agressives du suc gastrique et, surtout, de la teneur en acide chlorhydrique rici:

    prévention et restriction du reflux gastro-oesophagien,

    effet médicinal local sur la muqueuse oesophagienne enflammée de la partie herniale de l'estomac

    réduction ou élimination de la dyskinésie œsophagienne et gastrique

    prévention et limitation des traumatismes dans l'anneau hernial du segment abdominal de l'œsophage et du prolapsus de l'estomac.

    Cholinolytiques dans le traitement de la hernie oesophagienne

    Le choix de leurs représentants spécifiques et leur combinaison les uns avec les autres et avec d’autres moyens dépendent de nombreux facteurs. Parmi ceux-ci, appelons tout d'abord la sévérité de l'activité antispasmodique de médicaments individuels. Du nombre agents anticholinergiques quand pris oralement dérivés de soufflet, tout d'abord Atropine, clairement supérieur à cet égard Platifilline et surtout Métacine. Ce dernier, en raison de sa faible biodisponibilité lorsqu’il est administré par voie orale à une dose officinale, ne révèle qu’une capacité antispasmodique très modérée.

    Dans le même temps, une activité anticholinergique importante des dérivés de la belladone est une source d’effets secondaires fréquents. Cela est particulièrement vrai pour l’atropine et, dans une moindre mesure, pour le plus récent et plus puissant anticholinergique non sélectif, le chlorosyle, administré 2–4 mg 3 fois par jour par voie orale.

    La plupart des patients sont des représentants des groupes les plus âgés, principalement des femmes. C'est ce groupe de personnes qui est sensible à l'atropine, qui, même à faible dose, est parfois mal tolérée. Il convient de noter que, comme tous les autres anticholinergiques non sélectifs, l’atropine est contre-indiquée dans le traitement du glaucome et de l’adénome de la prostate, qui ne sont pas rares chez les personnes âgées. Nous stipulerons immédiatement que ce qui précède n’est pas du tout un appel au rejet de l’utilisation de l’atropine et d’autres agents anticholinergiques pour la hernie de l’ouverture œsophagienne (mais sans œsophagite par reflux!). Ce n'est qu'une question de diligence raisonnable.

    Notant certains des aspects négatifs des agents anticholinergiques, il serait impardonnable de passer par leur mérite thérapeutique. Le principal d'entre eux est un effet antispasmodique prononcé, dépassant considérablement celui des médicaments à activité myotrope. L'administration parentérale d'atropine, de métacine et de platyfilline parvient à enrayer les douleurs les plus intenses de la genèse spastique, pour lesquelles les médicaments myotropes ne sont généralement pas obtenus.

    Il découle de ce qui précède que la nomination d'anticholinergiques pour le traitement de la hernie de l'ouverture œsophagienne est recommandée dans les cas de douleur modérée, et même plus intense, de nature spasmodique ou de suspicion d'une telle douleur.

    Antispasmodiques myotropes dans le traitement de la hernie de l'oesophage

    Antispasmodiques myotropes trouver à la hernie de l'œsophage ouvrant le champ d'application. Leurs principaux représentants Papaverine, pas de spa, mais avec quelques réserves et Halidor> ont un léger effet antispasmodique associé à une bonne tolérance. À partir de là, il convient de les utiliser dans les cas de douleurs légèrement prononcées, en plus des anticholinergiques pour renforcer leur action, ainsi que comme moyen de suivi lors d’une exacerbation décroissante.

    Avec un traitement de la douleur d'intensité moyenne, il est conseillé de commencer par la nomination de médicaments contenant de l'extrait de belladone. Parmi ceux-ci, il y a des raisons de préférer Bellastezinu. Les femmes plus âgées sont initialement prescrites "/ z, et le reste des patientes prennent 1 comprimé 3 fois par jour 20 à 30 minutes avant un repas. Avec une bonne tolérance mais un effet insuffisant, la dose peut être augmentée à 1 et 1,5 à 2 comprimés par jour. réception, en se concentrant sur l'apparition d'une légère sécheresse dans la bouche.

    Pour renforcer l'action antispasmodique dans le traitement de la hernie de l'ouverture œsophagienne, immédiatement ou plusieurs jours plus tard, Bellastezin est additionné de 0,08 à 0,12 g (3 comprimés) de papaverine sans papo. La plus forte de ces doses ne devrait pas poser de problème en ce qui concerne la tolérabilité et la prudence s'impose uniquement en cas d'hypotension artérielle et d'adénome de la prostate II-III.

    En outre, comme spasmolytique peut être utilisé Tslatifillip (à la dose moyenne de 0,005 g par réception).

    Il est moins conseillé de recourir à Baralginu, Spazmalgonu, Bellalginu, étant donné qu'Analgin, contenu dans ces préparations, peut irriter la muqueuse gastrique, ce qui se produit souvent dans la partie prolapsus lorsque la hernie œsophagienne est endommagée. En outre, l'utilisation prolongée de médicaments contenant de l'analgin peut être compliquée par une granulocytopénie et même une agranulocytose.

    Traitement de la douleur aiguë dans la hernie de l'oesophage

    Les crises de douleur aiguë chez les patients nécessitent une approche thérapeutique différente. Parmi tous les agents antispasmodiques mentionnés, un seul, une fois ingéré, est capable de réagir à la tâche qui consiste à les arrêter. Nous parlons de l'atropine, qui est absorbée rapidement et presque complètement. Par conséquent, lorsqu'elle est prise par voie orale, elle produit peu d'effet par rapport à celle obtenue par l'administration parentérale. Seule la dose d’atropine devrait être suffisante pour les injections habituelles (20-24 gouttes d’une solution à 0,1%).

    En même temps que l’atropine, il est conseillé de prendre 3 comprimés de No-shpy avec douleur aiguë. Ainsi, la douleur est généralement éliminée en 30 à 45 minutes, ce qui rend inutile un appel d'urgence.

    Avec un tel traitement, il n'est que rarement nécessaire de recourir à l'administration parentérale d'atropine, de Platyphyllinum et, de préférence, de Metatin, seule ou en association avec de la papavérine, du No-shpa, de l'Analgin et du Dimedrol. Un bon effet analgésique est également obtenu par injection intramusculaire de Baralgin.

    L'effet analgésique des anticholinergiques et des antispasmodiques myotropes augmente avec leur nomination conjointe avec des agents psychotropes. Cela apparaît clairement dans les cas d'association de hernie de l'orifice de l'œsophage et de névrose, ce qui n'est pas rare. Nous pouvons donc en conclure que la principale importance dans le traitement de la douleur dans les hernies n’est pas ici une augmentation de l’effet antispasmodique, mais une augmentation du seuil de sensibilité à la douleur sous l’influence de médicaments psychotropes. Parmi ceux-ci, les dérivés de benzodiazépines (Mezapam, Nozepam, Chlozepid, Sibazone) sont plus souvent utilisés, mais en fonction de la nature de la névrose, des doses modérées de neuroleptiques et d'antidépresseurs sont également prises. Toutefois, il n’est pas recommandé d’associer ce dernier à la métoclopramide.

    Traitement des complications de hernie hiatus

    Cliniquement, les symptômes les plus significatifs d’une hernie sont dus au reflux gastro-oesophagien. Son apparition est déclenchée par une augmentation de la pression intra-abdominale, ainsi que des positions du corps, facilitant l'entrée du contenu de l'estomac dans l'œsophage.

    Jusqu'à récemment, il n'existait dans la littérature aucun point de vue général sur le traitement médical de la hernie de l'orifice oesophagien du diaphragme et, surtout, de l'œsophagite par reflux associée. [Vasilenko V. X., Grebenev A. L., 1978]. Cependant, au cours des dix dernières années, la situation a considérablement changé.

    Cela est dû à l’émergence d’un certain nombre de nouveaux médicaments efficaces pour le traitement de la hernie. Certes, des désaccords persistent sur plusieurs aspects de la pharmacothérapie, mais sur les principaux points, l’unanimité est atteinte. À cet égard, nous soulignons la nécessité de distinguer les manifestations d’une hernie de l’orifice œsophagien causée par l’œsophagite de symptômes non liés à celle-ci. C’est cette différenciation qui constitue une condition importante pour choisir des interventions pharmacologiques rationnelles.

    De toute évidence, avec des conditions préalables différentes pour le développement de l’œsophagite par reflux, une approche monotone du traitement de la hernie n’est guère justifiée. Et pourtant, deux objectifs thérapeutiques principaux définissent, sinon l'identité, l'orientation générale des effets pharmacologiques. Le premier est la restriction du reflux gastro-oesophagien, le second est la réduction de l'effet pathogène du contenu gastrique ou duodénal régurgitant dans l'œsophage.

    En fonction de la situation pathologique, ces deux objectifs thérapeutiques peuvent être atteints à l'aide de divers agents pharmacologiques.

    Dans cette variante de la hernie au centre du tableau clinique sont la douleur. Le mécanisme de leur apparition est hétérogène, mais l'œsophage est considéré comme le principal. Elle peut être déclenchée par un traumatisme de l'œsophage et de l'estomac dans la région de l'anneau herniaire, ce qui en soi est capable de causer de la douleur. Une autre source est la gastrite et l'érosion de la membrane muqueuse de la partie prolapsus de l'estomac. La douleur apparaissant sur le fond de la hernie de l'orifice de l'œsophage peut avoir une genèse à la fois spasmodique et une distension.

    Variable et l'intensité de la douleur avec une hernie. Cela va d'une sensation de lourdeur dans la région épigastrique à une sensation qui induit un appel d'urgence. Ce dernier cas se produit cependant rarement.

    L'évaluation de la genèse de la douleur n'est pas une tâche facile, mais nous devons nous efforcer de la résoudre. Outre les signes qui distinguent la nature spasmodique de la douleur de ceux d’autres origines, il est souvent nécessaire de mettre l’accent sur les effets des médicaments, principalement des antispasmodiques.

    Regarde la vidéo: magic recliner - lediscounteurdunet - bien-être - santé et forme (Septembre 2019).