Ostéochondrose

Nerf sciatique pincé qui traite

Des charges excessives sur la colonne vertébrale, le diabète et l'hypothermie - tout cela peut provoquer une inflammation de l'un des plus gros nerfs de notre corps - le sciatique. Les douleurs étant dans ces cas très fortes, elles ne doivent jamais être tolérées et il est nécessaire de commencer le traitement le plus tôt possible. Seul un médecin peut certes choisir le bon traitement, mais il sera utile d’avoir une idée de ce qui vous attend.

Que signifie un traitement efficace contre l'inflammation du nerf sciatique?

2. Physiothérapie

L'utilisation de tels fonds entraîne une diminution de l'œdème, du réchauffement du point sensible, de l'amélioration de la circulation sanguine et, par conséquent, de l'élimination du syndrome douloureux.

Pour les patients atteints d'une infection du nerf sciatique, le traitement peut être le plus différent:

  • UHF-thérapie,
  • électrophorèse
  • thérapie magnétique
  • phonophorèse
  • applications de paraffine.

En outre, en cas d'inflammation du nerf sciatique, le massage thérapeutique donne d'excellents résultats.

3. exercice thérapeutique

En général, le rechargement est un remède universel pour presque toutes les maladies, et sciatique, comme on appelle aussi l'inflammation du nerf sciatique, ne fait pas exception. Dans ce cas, il est extrêmement utile d’étirer la colonne lombaire. Les exercices bien connus ont également des effets curatifs. le vélo, marcher sur les fesses et mouvements circulaires des hanches.

4. Nerf sciatique: traitement par des méthodes non conventionnelles

En règle générale, ils sont pratiqués par des centres médicaux privés et obtiennent même de bons résultats.

Ces méthodes incluent:

  • Hirudothérapie
  • thérapie de pierre
  • l'acupuncture,
  • phytothérapie
  • thérapie de pierre
  • massage sous vide
  • réchauffer avec des cigares d'absinthe.

5. Méthodes traditionnelles de traitement du nerf sciatique

La beauté de ces outils est qu'ils sont disponibles pour presque tout le monde et leur efficacité est confirmée par de nombreuses années d'utilisation pratique.

Dans le diagnostic de l'inflammation du nerf sciatique, il convient tout d'abord de prendre en compte les méthodes de traitement suivantes:

  • applications de cire d'abeille,
  • les procédures de bain utilisant un balai en bouleau, chêne ou eucalyptus,
  • application quotidienne de l'applicateur de Kuznetsov sur la région lombaire inférieure,
  • bains de térébenthine.

En cas d'interruption de l'intégrité des disques intervertébraux ou des hernies, les méthodes conservatrices de traitement du nerf sciatique sont inefficaces et une intervention chirurgicale est nécessaire pour se débarrasser de la sciatique.

Qu'est ce que c'est

Nerf sciatique pincé - inflammation d'un des nerfs les plus longs du corps, se manifestant dans la douleur intense de la colonne lombo-sacrée. En médecine, ce phénomène s'appelle sciatique.

L'inflammation du nerf sciatique est un syndrome ou une manifestation des symptômes d'autres affections. À cet égard, l'inflammation peut être causée par des problèmes dans le travail d'autres organes et systèmes du corps, mais dans la plupart des cas, l'apparition d'une pathologie est associée à des problèmes dans la colonne vertébrale.

De quoi s'agit-il et pourquoi se développe-t-il? La maladie est plus fréquente chez les personnes de plus de 30 ans, bien que plus récemment, les personnes plus jeunes soient sujettes à une pathologie, qui est associée à la formation précoce de changements dégénératifs dans les tissus mous autour de la colonne vertébrale.

Le facteur le plus commun dans le développement de l'inflammation du nerf sciatique devient un processus pathologique, localisé dans le segment rachidien lombaire et sacré.

Par conséquent, la cause la plus courante de pincement est la suivante:

Déplacement total ou partiel du disque intervertébral, accompagné de pincement du nerf sciatique, rétrécissement du canal rachidien, excroissances sur la colonne vertébrale, Syndrome musculaire en forme de poire, Dommages causés aux organes ou au muscle du petit bassin dus à des blessures ou à un effort physique intense, hypothermie, processus infectieux, Présence de tumeurs.

L'inflammation du nerf sciatique peut être une lésion primaire dont les causes les plus fréquentes sont l'hypothermie, un processus infectieux, un traumatisme. Un pincement secondaire survient lorsque les racines nerveuses qui forment le nerf sciatique sont bloquées, en raison d'une saillie, d'une hernie du disque intervertébral, de croissances osseuses autour de la colonne vertébrale, de spasmes musculaires dus à l'ostéochondrose, d'une surcharge physique, etc.

Symptômes de l'inflammation du nerf sciatique

Si le nerf sciatique est pincé, les symptômes de la pathologie sont exprimés sous une forme aiguë, perturbant de manière marquée la qualité de vie habituelle du patient. Le symptôme principal de la maladie est le syndrome douloureux dont l'intensité dépend de la cause de l'inflammation:

hernie du nerf sciatique pincé, grippe, paludisme et autres infections conduisant à une inflammation, une sténose, un spondylolisthésis.

Assurez-vous de prendre en compte la nature de la douleur. Cela aide les médecins à diagnostiquer avec précision, puis procéder au traitement de l'inflammation. Par conséquent, le pincement dans la partie inférieure de la colonne vertébrale est divisé en trois groupes:

le symptôme de l'atterrissage est que le patient ne peut pas s'asseoir, le symptôme de Lasegue, le patient ne peut pas lever une jambe droite, le symptôme de Sicard est que la douleur est aggravée par la flexion du pied.

Outre la douleur, il existe également des symptômes caractéristiques d'inflammation du nerf sciatique associés à une altération de la conduction de l'influx nerveux le long des fibres motrices et sensorielles:

Détérioration de la sensibilité (paresthésie) - dans la phase initiale se manifeste par une sensation d'engourdissement, des picotements de la peau des fesses et des jambes sur la surface du dos. À mesure que les symptômes progressent, les autres types de sensibilité diminuent également, jusqu'à leur disparition complète. Altération de la fonction des organes pelviens - découle de la compression des fibres du système nerveux autonome (sympathique et parasympathique) traversant le nerf sciatique. Des troubles de la miction (incontinence urinaire) et des selles sous forme de constipation apparaissent. Ce symptôme se développe dans les cas graves de sciatique avec une altération significative des racines de la colonne vertébrale. Les dysfonctionnements de la fonction motrice résultent de la dégradation des fibres nerveuses motrices. Chez l'homme, il existe une faiblesse des muscles fessiers, fémoral et des jambes. Cela se traduit par un changement de démarche avec un processus unilatéral (avec une boiterie sur une jambe douloureuse).

Si les symptômes ci-dessus apparaissent, le traitement doit commencer immédiatement, car le pincement du nerf sciatique peut entraîner une perte complète de la sensation dans les jambes.

Diagnostics

Pour déterminer comment traiter un nerf sciatique pincé, il est impératif de connaître son étiologie et, si possible, d'éliminer tous les facteurs pouvant provoquer le développement de la maladie.

Pour clarifier le diagnostic, il est nécessaire de procéder à un examen complet du patient - il devrait inclure:

méthodes de diagnostic de laboratoire clinique et biochimique, examen d'un neuropathologiste et, le cas échéant, d'un vertébrologue, d'un rhumatologue et d'un chirurgien vasculaire, radiographies de la colonne vertébrale dans plusieurs projections (toujours en position debout et allongée), études tomographiques.

Une consultation médicale urgente est requise si:

au milieu de la douleur, la température corporelle monte à 38 ° C, un œdème apparaît sur le dos ou la peau devient rouge, la douleur s'étend progressivement à de nouvelles zones du corps, un engourdissement important dans la région pelvienne, des cuisses, des jambes qui gênent la marche, une sensation de brûlure pendant la miction, des problèmes de maintien l'urine et les matières fécales.

Ces études aident à déterminer ce qu’il faut faire pour soulager la douleur le plus rapidement possible et pour éliminer l’inflammation du nerf sciatique.

Comment traiter le nerf sciatique pincé

En cas de survenue de symptômes de pincement du nerf sciatique, le traitement devra être instauré dès que possible. Selon les résultats du diagnostic, le spécialiste vous prescrira le traitement approprié:

Tout d'abord, il est déterminé pourquoi le nerf sciatique a été pincé. Le traitement peut varier de la cause. Par exemple, les néoplasmes peuvent nécessiter une intervention chirurgicale. Traitement de la toxicomanie. La première étape de ce traitement vise l’anesthésie et l’élimination du processus inflammatoire. Pour cela, des relaxants musculaires et des AINS sont utilisés. Les vitamines du groupe B (combilipen, milgamma) contribuent à la normalisation du métabolisme dans les cellules nerveuses. Dans la période aiguë sont prescrits par voie intramusculaire pendant une période de 10 jours, puis transférés à une administration orale. Traitement de physiothérapie. Ce traitement comprend l'électrophorèse, l'utilisation de champs électromagnétiques ou de rayons ultraviolets, le massage (effets sur certains points, le massage en boîte ou sous vide), la thérapie avec des procédures à la paraffine, la thérapie à l'eau. Traitement non traditionnel, qui comprend actuellement de nombreuses méthodes différentes. Il comprend l’acupuncture, l’utilisation de Kuznetsov iplikatorov, le traitement de la pierre, l’hirudothérapie, la phytothérapie, la moxibustion. Traitement de recettes populaires. Ainsi, lors du pincement, on utilise le marronier, la teinture de laurier, des gâteaux à la farine et au miel, des compresses de pomme de terre, de la cire d'abeille, des bourgeons d'épinette et de pin, la teinture de pissenlit et de nombreuses autres méthodes. Les médicaments diurétiques sont utilisés pour réduire l'enflure dans la région des racines nerveuses (furosémide). Gymnastique thérapeutique. Aide à améliorer la circulation sanguine dans la zone touchée et à renforcer les muscles. Quel type d'exercices effectuer dans un cas particulier, le médecin décide en fonction du degré de négligence de la maladie, de l'intensité de la douleur, de la présence d'un processus inflammatoire et d'autres facteurs. Traitement chirurgical. Avec l'inefficacité des médicaments et des procédures physiothérapeutiques, la seule option pour éliminer le pincement est l'intervention chirurgicale: discétomie et microdissétomie.

Il est à noter que le traitement de l'inflammation ou du pincement du nerf sciatique à la maison est un exercice complexe à long terme, qui n'a pas toujours d'effet immédiat. Vous devez donc gérer votre santé pendant longtemps.

Si, au bout de quelques mois, la douleur ne s'atténue pas, on prescrit au patient des injections de stéroïdes, administrées par voie épidurale dans la zone touchée. Cette procédure réduit les symptômes d'inflammation au niveau local, ce qui donne immédiatement un effet temporaire, mais très perceptible.

L'un des principaux composants du traitement est la création d'un régime de traitement et de protection du patient.

Le patient doit être allongé sur un lit dur, il est recommandé de limiter les mouvements pour limiter les signes d'inflammation. L'observance du repos au lit jusqu'à l'amélioration de l'état et l'élimination du syndrome douloureux est montrée.

Anti-inflammatoires non stéroïdiens

Les analgésiques les plus efficaces sont les AINS. Ce groupe de médicaments est constitué de médicaments qui arrêtent l'action de l'enzyme COX et ont une action anti-inflammatoire, notamment:

Le méloxicam (Movalis, Amelotex) est disponible sous forme de pilule ou de forme injectable. Il s'agit de l'une des préparations les plus sûres du groupe AINS. «Piroxicam» est produit sous forme de solution (ampoules de 1-2 ml), comprimés, suppositoires, gel, crème, peut être utilisé localement et par injection, 1-2 ml une fois par jour pour soulager une crise de douleur aiguë. "Nimesulide" ("Nise", "Nimesil") - est produite sous forme de poudres, comprimés, gélules. La dose habituelle de 100 mg par jour, dans les premiers jours, peut augmenter à 200 mg. «Celebrex» - capsules, la dose quotidienne recommandée va jusqu'à 200 mg, mais peut être augmentée avec une douleur intense à 400-600 mg lors de la première dose, puis réduite à 200 mg. "Ketonal", "Ketanov" ("Kétoprofène") - disponible en ampoules, en gélules, en comprimés, en suppositoires et en pommade, la sciatique est le plus souvent administré par voie intramusculaire (jusqu'à 3 fois par jour, 2 ml), mais les symptômes élimine bien et application locale (pommade).

Lorsque la douleur et l’inflammation augmentent, des médicaments hormonaux stéroïdiens sont parfois prescrits. Ils permettent de soulager la douleur, sans toutefois éliminer la cause de l’inflammation, et leur utilisation entraîne de nombreux effets secondaires et contre-indications.

Voyez également comment choisir des anti-inflammatoires non stéroïdiens efficaces pour le traitement des articulations.

Relaxants musculaires et vitamines

Les relaxants musculaires sont prescrits pour réduire la tension musculaire réflexe locale provoquée par la douleur. C'est:

Mydocalm, Tizalud, Baclofen,

En outre, l'effet anti-inflammatoire est produit par des complexes multivitaminés à base de vitamines du groupe B:

Neyrobion, Milgamma, Kombilipen, Trigamma, Neurovitan.

Lorsque la physiothérapie et les médicaments ne vous aident pas, ils ont recours à des méthodes chirurgicales - microdiscatterie, discétomie, dans laquelle une partie du disque est retirée, en appuyant sur le nerf sciatique.

Traitement non conventionnel

Les cliniques spécialisées et les centres médicaux utilisent diverses méthodes non traditionnelles pour traiter le nerf sciatique pincé:

phytothérapie, acupuncture, acupression, réchauffement avec des cigares d'absinthe, thérapie aux pierres ou massage aux pierres, massage par le vide ou en boîte, hirudothérapie, thérapie par la sangsue et autres.

Traitement Spa

En dehors de l'exacerbation, il est recommandé de traiter l'inflammation du nerf sciatique dans les sanatoriums, de guérir la boue, d'hydrothérapie avec l'utilisation de radon, de sulfure d'hydrogène et de bains de perles, et de bénéficier d'une traction sous-marine particulièrement efficace.

La climatothérapie contribue toujours à renforcer le système immunitaire, à réduire la fréquence des rhumes, au repos, à améliorer l'humeur et à créer une attitude positive, essentielle à la guérison.

Les procédures de massage sont autorisées après l’apaisement du processus inflammatoire aigu.

Grâce à cette technique, la conductivité du nerf sciatique endommagé est augmentée, la circulation sanguine et le flux lymphatique locaux sont normalisés, la douleur est réduite et la perte de masse musculaire déjà développée diminue.

Exercice

Après la récupération, un bon exercice physique est particulièrement nécessaire, mais uniquement ceux dans lesquels la charge est répartie uniformément des deux côtés du corps (jogging léger, marche, natation, ski de loisir).

De plus, il existe des exercices spéciaux qui conviennent à tous les patients en rémission. Nous donnons un exemple d’exercices qui peuvent être facilement effectués à la maison, allongés sur le sol.

Tous les exercices sont effectués 10 fois, suivis d'une augmentation de la charge:

Les jambes mènent au corps, les serrent sous les genoux. Avec vos mains, tenez vos jambes aussi près que possible de vous, gardez cette position pendant 30 secondes, puis revenez à la position de départ. Les jambes sont droites, les chaussettes sont levées, les bras le long du corps. Étirez vos talons et votre cou dans différentes directions pendant 15 secondes, puis détendez-vous. Tournez-vous sur le côté, tirez vos jambes vers vous. Tirez les chaussettes. Revenez ensuite à la position de départ et tournez-vous de l'autre côté. Roulez sur votre ventre, soulevez le torse de vos mains, faites des pompes. Ne tendez pas vos jambes.

Cependant, il est nécessaire de savoir que si le pincement du nerf sciatique est provoqué par une hernie du disque intervertébral, il est nécessaire de choisir un ensemble d'exercices de physiothérapie en collaboration avec votre médecin.

Traitement des remèdes populaires

Une importance particulière est accordée à la médecine traditionnelle afin de guérir le nerf sciatique pincé. Après tout, ses fonds sont pratiquement le seul moyen de traitement, par exemple, si une femme enceinte pince un nerf ou s’il existe des contre-indications aux médicaments pris, aux procédures physiques.

A la maison, vous pouvez effectuer le traitement suivant:

Teinture de laurier.Il est nécessaire de prendre 18 feuilles de laurier de taille moyenne, de verser 200 ml de bonne vodka dessus, d'insister pendant 3 jours dans un endroit sombre et frais. Après cette période, la perfusion obtenue doit être frottée dans la zone sacrée par des mouvements de massage. Après la quatrième procédure, il y a un effet positif. La nuit, vous pouvez attacher un gâteau au miel à l'endroit sensible. Pour ce faire, faites chauffer une cuillère à soupe de miel dans un bain-marie, mélangez-le avec un verre de farine, formez un gâteau et posez-le sur un point sensible. Fermer avec de la cellophane et enveloppez le tout avec une écharpe chaude. Une telle compresse soulagera la douleur. L'infusion de germes de pomme de terre est préparée à partir de pommes de terre germées, ou plutôt de ses processus. Pour ce faire, prenez un verre de choux et versez un demi-litre de vodka. En tant que tel, le mélange est infusé pendant deux semaines dans l'obscurité. Une fois qu'il est prêt, vous devez le frotter à l'endroit affecté deux fois par jour et l'envelopper avec un chiffon chaud pendant un certain temps. Dans 200 ml de solution d’alcool (pas moins de 70%), dissolvez 10 comprimés de dipyrone et ajoutez un flacon contenant 5% d’iode. Le mélange résultant doit être retiré dans un endroit sombre pendant 3 jours. Frottez la teinture finie dans la zone à problèmes avant de vous coucher, puis enroulez un foulard dans le dos et dormez jusqu'au matin.

Rappelez-vous que le traitement à domicile ne peut pas remplacer une pharmacothérapie complète, ils sont uniquement destinés à réduire les manifestations de la maladie.

Prévention

Lorsque le diagnostic de pincement du nerf sciatique est diagnostiqué, les médicaments éliminent la douleur et l'inconfort général, mais il est également recommandé de prendre des mesures préventives pour prévenir les récidives:

il est nécessaire de ne dormir que sur une surface dure, pour éviter de soulever des poids d'hypothermie des extrémités, et non pour effectuer des mouvements brusques.

Quel médecin contacter

Si vous avez des symptômes de sciatique, vous devez contacter un neurologue. Un physiothérapeute, un massothérapeute et un thérapeute manuel sont impliqués dans le traitement. si nécessaire, le patient examine un neurochirurgien.

Pincer ou pincer le nerf sciatique, ainsi que la radiculite lombo-sacrée avec pincement des racines de la section sacrée, est une seule et même maladie, dans laquelle la douleur est localisée dans la région lombaire, la cuisse, la jambe, le pied, aggravée par la toux, la marche. Au début, lorsque la maladie commence tout juste, elle se développe en fonction du type de lumbalgie, lumbago, lumboischialgia.

La sciatique est également synonyme de cette maladie: il s'agit d'une névrite, d'une inflammation, d'un pincement du nerf sciatique, dont les symptômes se manifestent par des douleurs dans la colonne lombosacrée, s'étendant jusqu'à la jambe. Avec la compression du nerf le plus long et le plus long du corps humain - le nerf sciatique, la douleur peut aller de faible à tout simplement insupportable, ce qui empêche une personne de dormir ou de marcher normalement. Les raisons de la survenue, les symptômes de pincement du nerf sciatique, le traitement par des médicaments, les remèdes populaires, les principes généraux du traitement, seront décrits dans cet article.

Signes d'inflammation du nerf sciatique

Où est le nerf sciatique? Ce sont les 2 nerfs les plus grands et les plus longs du corps humain, qui passent aux orteils à gauche et à droite de la taille. Habituellement, en cas d'inflammation, le patient s'inquiète de la douleur ressentie par l'un d'entre eux seulement, étant localisé dans la fesse, derrière la cuisse, derrière le genou sur le mollet et atteignant le pied.

Lorsque la névrite ou le nerf sciatique est pincé, les patients décrivent la douleur comme une sensation de brûlure, de coup de couteau, de coupure ou de coupure. Ils apparaissent et disparaissent soudainement. Cependant, dans les inflammations sévères, ils peuvent être chroniques, avec des rechutes récurrentes.

Le début de l'inflammation commence généralement après une surcharge physique ou émotionnelle, surtout lorsqu'il est associé à une hypothermie, commence souvent la nuit. Au cours du nerf, la sensibilité de la peau peut être perturbée ou augmenter - picotements, chair de poule, ou inversement, diminution - engourdissement. Premièrement, la douleur s’étend à l’arrière de la cuisse et retombe au bas de la jambe et au pied.

Après une attaque, la douleur reste entre 5 vertèbres lombaires et 1 vertèbre sacrée, ainsi que sous le genou et au centre des fesses. En raison de fortes douleurs, une personne peut s'évanouir, ainsi que des troubles autonomes - transpiration accrue des pieds, gonflement et rougeur de la peau. La douleur augmente avec la position debout prolongée, la marche, assis sur une surface dure. Lors d'attaques douloureuses, une personne prend une position forcée sur son corps, reposant sur une jambe saine, l'un des signes de pincement du nerf sciatique est une perturbation de la marche (voir aussi les causes de la douleur au dos, à la jambe).

Avec une inflammation sévère du nerf sciatique, les symptômes se traduisent par une forte diminution ou une violation complète de la fonction nerveuse. Dans le même temps, le muscle fessier, fémoral ou gastrocnémien peut diminuer. Le patient peut éprouver des difficultés à essayer de plier le bas de la jambe en raison de l’immobilisation temporaire des muscles de l’arrière de la cuisse, ainsi que de la flexion des orteils et de la rotation du pied.

Folk ou non conventionnel?

Une thérapie alternative peut être utilisée lorsque, après un examen approfondi, le médecin diagnostique une sciatique et découvre la cause de l'inflammation.

Si la maladie nécessite une intervention chirurgicale radicale, ne vous laissez pas distraire par les méthodes traditionnelles conservatrices: le miracle ne se produira pas et les compresses résultant du test du seigle fermenté n'élimineront pas la hernie intervertébrale. Sur les tumeurs et ne peut pas parler.

Pour une raison quelconque, les moyens de la médecine traditionnelle sont souvent considérés comme des méthodes de traitement non traditionnelles, bien que, dans l'ensemble, les méthodes non traditionnelles comprennent:

  • méthodes utilisées dans une autre localité, dans d'autres pays,
  • techniques de l'auteur
  • méthodes rarement utilisées.

Autrement dit, un autre nom pour ces méthodes est inhabituel.

De ce point de vue, il n’est guère possible d’envisager un traitement non traditionnel, par exemple de la boue, divers rassemblements d’herbes, des remèdes à base de plantes, etc.

Ce sont des médicaments traditionnels, dont l'efficacité a été testée pendant des siècles, et qui utilisent des herbes, des minéraux et d'autres substances organiques cultivées ou extraites dans la région où le patient atteint d'isalgie est né et a été utilisé pour traiter des herbes.

Le guérisseur populaire russe ne traitera pas un patient souffrant d'ischialgie avec de mystérieuses herbes brésiliennes ou la teinture de fourmis mauriciennes.

Et pourquoi des fourmis inexistantes, lorsque le lumbago est remarquablement traité par les abeilles (plus précisément leurs produits métaboliques), et que le traitement des orties pour un résident de l'arrière-pays russe est beaucoup plus efficace que toute plante exotique.

Utile non conventionnel

Les exercices de yoga indien et de qigong chinois ont un effet bénéfique incontestable sur le corps. Dans ces systèmes, certains exercices visent à remédier à la violation du nerf sciatique:

  • favoriser la relaxation musculaire, normaliser la circulation sanguine dans les tissus affectés,
  • restaurer la mobilité
  • réduire la douleur.

Mais si vous n'avez jamais pratiqué cette gymnastique avant la maladie, il est préférable de différer votre première rencontre avec eux jusqu'à des temps meilleurs ou de vous joindre à l'aide d'un mentor qualifié.

Les méthodes de traitement de l'inflammation du nerf sciatique de l'auteur peuvent être considérées comme non conventionnelles, car les innovations de l'auteur reposent non seulement sur ses inventions personnelles, mais aussi sur l'expérience de ses prédécesseurs.

Les médecins orthopédistes peuvent développer leurs propres simulateurs, appareils de massage et complexes d’entraînement et appliquer une pommade à base de propolis, également connue de nos ancêtres.

Les méthodes relativement rarement utilisées sont le traitement de la sciatique avec homéopathie et hirudothérapie.

De nombreux médecins considèrent l’homéopathie comme une méthode insuffisamment efficace et, lorsqu’elle est traitée, la méthode du placebo fonctionne: c’est la conviction du patient de prendre un médicament réellement utile, alors qu’on lui propose une «sucette» inoffensive.

Avec l'hirudothérapie, c'est un peu différent. Le traitement par des sangsues peut avoir un effet bénéfique sur la circulation sanguine dans les endroits douloureux, afin de réduire les spasmes musculaires, mais certains patients ne peuvent tout simplement pas surmonter la barrière psychologique et permettre l'application de sangsues à leur corps.

Tandis qu’ils sont complètement à l’aise pour mettre des abeilles vivantes aux reins, qui piquent douloureusement.

Causes de l'inflammation du nerf sciatique

Les principales causes d'inflammation du nerf sciatique sont les suivantes:

Le pincement survient généralement lorsqu'une personne souffre de divers types de maladies de la colonne vertébrale. Il peut s'agir d'une hernie intervertébrale ou d'une blessure à la colonne vertébrale. Dans certains cas, la douleur résultant du pincement peut être soulagée en se suspendant au bar pendant quelques minutes, mais sans traiter la maladie sous-jacente à l'origine de cette douleur résultant du pincement du nerf sciatique, ils réapparaîtront encore et encore.

Quant à l'inflammation de ce plus grand de nos nerfs, elle est le plus souvent diagnostiquée chez les personnes atteintes de diabète ou d'inflammation des articulations. En outre, l'inflammation est possible quand une personne est trop froide, vous devez donc vous habiller pour le temps et éviter les courants d'air.

La névrite la plus courante du nerf sciatique est provoquée par les maladies et facteurs suivants:

  • une forte hypothermie de la partie du corps dans laquelle se trouve le nerf sciatique, pouvant même se produire même par temps chaud, si le rein n'est pas recouvert de vêtements,
  • ingestion de divers types d'infections conduisant à une inflammation des tissus mous situés autour du nerf sciatique,
  • le zona,
  • exercice excessif, entraînant une surcharge des muscles et de la colonne vertébrale,
  • ostéochondrose chronique,
  • mouvements ou inclinaisons brusques
  • la goutte
  • blessures aux organes situés dans le bassin,
  • blessures dans la région lombaire ou sur le bassin,
  • hernie discale intervertébrale
  • surcharge pondérale, entraînant une surcharge excessive du système musculo-squelettique et une compression des vaisseaux,
  • pincement du nerf sciatique,
  • pathologies humaines urologiques ou gynécologiques,
  • pathologie du cancer,
  • diabète sucré
  • grossesse de gros fruits
  • certaines blessures post-partum
  • thrombose artérielle,
  • intoxication du corps.

Traitements efficaces

Le traitement doit toujours être basé sur la cause du pincement et non sur les symptômes qui l’accompagnent. Se débarrasser de la douleur dans le nerf sciatique peut être chirurgicalement et thérapeutiquement. Une intervention chirurgicale est nécessaire pour les pathologies graves de la colonne vertébrale, lorsque la compression nerveuse est provoquée par le pincement de ses racines.

Le traitement doit être une combinaison de méthodes telles que la thérapie médicamenteuse et manuelle, la physiothérapie.

Traitement médicamenteux

Le traitement est effectué uniquement sous la supervision d'un neurologue. Pour soulager l'inflammation neurogène prescrit perfusions goutte à goutte du médicament "Actovegin" 200 mg pendant cinq jours, à la suite de quoi le patient est transféré à l'administration orale de "Actovegin".

Les médicaments vasoactifs aideront à réduire les symptômes végétatifs et à améliorer l’approvisionnement en sang. Une injection au goutte à goutte d'Instenon (2 ml pour 200 ml de solution saline) est recommandée - 10 procédures par traitement. L'utilisation orale du médicament "Trental" à 400 mg 3 fois par jour fonctionne également de manière efficace.

Les symptômes de la douleur sont réduits après l’entrée dans le traitement des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Le Ksefokam (lornoxicam) est l’un des analgésiques les plus efficaces et les plus sûrs aujourd’hui. Le traitement est le suivant: le premier jour - 16 et 8 mg, le deuxième ou le quatrième jour - 8 mg deux fois par jour, le cinquième jour - 8 mg. En plus du lornoxicam, peuvent être recommandés:

  1. "Ketoprofen" ("Ketonal", "Ketanov") sous forme d'injections,
  2. "Ketorol" (kétorolac) - injection,
  3. "Diclofenac" - injection,
  4. "Nimesulide", "Meloxicam", "Celecoxib" - sous forme de comprimés, après une série d'AINS injectables (paragraphes 1-3) le cinquième ou le sixième jour. La durée totale de prise de ces médicaments peut aller de deux à quatre semaines.

En plus des médicaments vasoactifs, les AINS, les relaxants musculaires à action centrale ("Mydocalm", "Sirdalud"), les vitamines B (B1, B 6, Milgamma), le blocage novocainique peuvent être prescrits.

Traitement manuel

Traiter le nerf pincé est recommandé non seulement des médicaments, mais aussi avec ses mains. L'objectif principal est de détendre le muscle piriforme, réduisant ainsi la douleur et l'inconfort de la colonne vertébrale. Conserve, acupression, massage thérapeutique ou acupuncture est un traitement efficace s'il est effectué par un spécialiste qualifié.

Pour traiter les pincements dus au syndrome du muscle piriforme, une technique de massage spéciale est utilisée, la relaxation post-isométrique:

  1. La jambe malade est fléchie à l’articulation de la hanche à angle droit et projetée sur la jambe saine, qui est complètement étendue,
  2. Le masseur saisit la surface extérieure du genou plié avec une main et l’autre immobilise les os du bassin,
  3. Étirement passif du muscle produit en appuyant légèrement sur le genou avec un retard allant jusqu'à cinq secondes,
  4. Le patient retient son souffle et a peu de résistance, bouge la cuisse pendant dix secondes.
  5. Le patient se détend, le médecin augmente la pression sur le genou pendant dix secondes,
  6. Le muscle de poire commence à se détendre, s’étire, l’inconfort diminue,
  7. Les actions des paragraphes 1 à 6 sont répétées cinq fois, le masseur ne réduit pas la pression initiale sur le muscle, le maintenant doucement étiré.

Grâce à cette technique de massage, la tension musculaire en forme de poire et la compression nerveuse sont réduites.

Physiothérapie

Diverses procédures, telles que l'électrophorèse, l'irradiation ultraviolette, la thérapie UHF ou la thérapie au laser, aideront à traiter le pincement et à soulager les symptômes. Le médecin traitant choisit le programme de physiothérapie nécessaire pour améliorer la circulation sanguine et soulager la douleur. Il est possible d'utiliser des compresses car la chaleur favorise la relaxation musculaire et réduit ainsi les symptômes de compression des fibres nerveuses.

Si le nerf sciatique est pincé, vous devez contacter immédiatement un spécialiste et commencer à traiter la maladie pour éviter sa détérioration. Ainsi, un traitement approprié après un diagnostic approfondi permettra une récupération plus rapide, ainsi qu'une forme de prévention du syndrome de la douleur chronique.

  1. Ksefokam: utilisation possible pour le traitement des syndromes douloureux. Danilov A.B. Journal médical russe,
  2. Syndrome myofascial (syndrome musculaire en forme de poire) - méthodes de diagnostic, de traitement. Shostak N.A. Journal médical russe,
  3. Putilina M.V. Neuropathie du nerf sciatique. Syndrome muscle de poire // Le médecin traitant. 2006. № 2.
  4. Srbely J.Z. Curr Pain Maux De Tete Rep. 2010. Vol. 14 (5). R. 346–352.

Pincer ou pincer le nerf sciatique, ainsi que la radiculite lombo-sacrée avec pincement des racines de la section sacrée, est une seule et même maladie, dans laquelle la douleur est localisée dans la région lombaire, la cuisse, la jambe, le pied, aggravée par la toux, la marche. Au début, lorsque la maladie commence tout juste, elle se développe en fonction du type de lumbalgie, lumbago, lumboischialgia.

La sciatique est également synonyme de cette maladie: il s'agit d'une névrite, d'une inflammation, d'un pincement du nerf sciatique, dont les symptômes se manifestent par des douleurs dans la colonne lombosacrée, s'étendant jusqu'à la jambe. Avec la compression du nerf le plus long et le plus long du corps humain - le nerf sciatique, la douleur peut aller de faible à tout simplement insupportable, ce qui empêche une personne de dormir ou de marcher normalement. Les raisons de la survenue, les symptômes de pincement du nerf sciatique, le traitement par des médicaments, les remèdes populaires, les principes généraux du traitement, seront décrits dans cet article.

La vraie cause du pincement, l'inflammation du nerf sciatique

L'inflammation ou le pincement du nerf sciatique est une maladie très fréquente, que le médicament officiel considère de manière mécanique (déplacement des vertèbres, hernie vertébrale, ostéochondrose, etc.), des facteurs de température (hypothermie), ainsi que la présence d'une tumeur, une infection dans la région pelvienne, le syndrome de Reiter, etc. les maladies. Nous ne les énumérerons pas.

Dans cet article, nous examinerons une théorie intéressante de la cause du pincement du nerf sciatique, qui, à notre avis, est le fait réel de l'apparition de la névralgie du nerf sciatique. Et connaissant la cause profonde de la maladie, il est plus facile d'y faire face.

Si vous lisez ce texte, cela signifie que vous avez déjà fait face au fait que le pincement du nerf sciatique est lié à des maladies pratiquement incurables, son traitement est basé sur une anesthésie temporaire. En cas d'hypothermie, de mouvements brusques ou de soulèvements, les symptômes de névrite du nerf sciatique réapparaissent et vous cherchez une réponse à la question de savoir comment traiter un nerf sciatique.

Le fait est qu’une personne consciente ne peut pas contrôler le tonus des muscles du dos, des muscles fessiers et du muscle piriforme qui, en cas de tension et de spasme, provoquent des douleurs au dos, des problèmes de colonne vertébrale, des douleurs aux extrémités, y compris celles provoquant un pincement ou une inflammation. nerf sciatique. Il est surprenant qu'une personne puisse facilement forcer ces muscles, mais ne soit pas capable de les détendre.

Cette fonction est assurée par les structures cérébrales responsables du côté émotionnel de la vie humaine, car tous les organes internes, les vaisseaux et le système osseux du corps sont principalement contrôlés par le tronc cérébral et les hémisphères. En règle générale, les émotions positives qui se forment dans le cerveau contribuent à la relaxation de ces muscles, ainsi que les négatives, négatives à leur spasme, les tensions involontaires.

De plus, même une réaction émotionnelle négative à court terme mais très puissante entraîne les cellules, les tissus et les muscles dans un état de vigilance prolongé et une activité intense. Cela provoque à son tour des spasmes musculaires et un pincement des nerfs, et le nerf sciatique est particulièrement vulnérable aux pathologies existantes de la colonne vertébrale, en particulier la région lombo-sacrée, les hernies intervertébrales, l'ostéochondrose, le spondylolisthésis, le dysfonctionnement de l'articulation sacro-iliaque et d'autres causes mentionnées dans toutes les sources d'informations médicales.

Pour enfin vérifier la véracité de cette théorie, nous présentons un fait supplémentaire. Tout le monde sait que les hommes et les femmes diffèrent non seulement par le sexe, la principale différence entre les sexes en ce qui concerne le fonctionnement et la structure du cerveau, la réaction au stress - d'où la différence dans la localisation de la douleur typique lorsque le nerf sciatique est pincé. Chez 80% des femmes, la douleur ressentie lors du pincement du nerf sciatique est localisée au côté droit de la fesse, de la cuisse droite, du genou, du pied et de la jambe. Chez les hommes, au contraire, dans les mêmes 80% des cas, la moitié gauche des fesses et la jambe gauche souffrent.

Tout le monde sait que l'hémisphère droit est «responsable» du côté gauche du corps et celui de gauche, du côté droit. On sait également que chez l'homme et la femme, des différences ont été révélées dans le cortex préfrontal du cerveau (contrôle de la prise de décision) et dans le lobe frontal du cerveau. Les différences dans le système limbique (où se forment les émotions) des sexes sont liées à l'amygdale, qui régit l'apparence des émotions et la capacité de les mémoriser. L'amygdale du corps masculin communique avec l'hémisphère droit et la femme avec le gauche.

Le chercheur Larry Cahill, observant le cerveau travailler dans des conditions de stress aigu chez les hommes et les femmes (films d'horreur), a noté que chez les hommes stressés, l'hémisphère gauche était au repos et que la réaction était plus prononcée chez l'amygdale de l'hémisphère droit. Chez les femmes, l’amygdale de gauche est devenue plus active, tandis que celle de droite était silencieuse.

Par conséquent, en cas de stress, de pensées négatives, de mauvaise humeur et d'expériences, les femmes ont tendance à se crisper davantage, le côté droit est spasmifié, blessant le nerf sciatique droit et, chez l'homme, le gauche.

En outre, de nombreux neurologues ont constaté un fait tellement intéressant que lorsqu'une personne vit des situations stressantes, une insatisfaction à l'égard de son travail, peut-être une sorte d'auto-digestion interne, une auto-flagellation - une inflammation du nerf sciatique s'aggrave, ce que le traitement n'apporte pas de soulagement significatif, mais dès que le problème disparaît , une paix et une harmonie intérieures sont établies, une personne se calme, change de travail, passe des vacances complètes, se repose bien, puis la maladie se calme.

Compte tenu de ce qui précède, analysez votre vie, votre état émotionnel, les derniers événements de la vie et les causes de votre maladie. Peut-être que si vous pouvez calmer votre système nerveux, vous reconstruire sur une vague positive, cela vous aidera à faire face à la maladie.

Les facteurs provocants influençant la survenue de cette maladie sont:

  • Blessures, hypothermie, sports intenses ou exercice excessif.
  • Maladies infectieuses ayant un effet important sur le système nerveux, telles que la tuberculose, le zona, la brucellose.
  • Maladies infectieuses et allergiques
  • Sclérose en plaques
  • Empoisonnement, intoxication - médicaments, poisons, métaux lourds, toxines dans la décomposition des tumeurs malignes.
  • Violation de la circulation sanguine, métabolisme, diabète, alcoolisme.

Le pincement du nerf sciatique, a rarement une raison, il apparaît généralement à la vieillesse, dans le contexte d'un complexe de divers changements pathologiques de la colonne vertébrale, des troubles vasculaires dans la région de ce nerf, de sorte que cette maladie ne se produit pas chez les enfants.

Pincement du nerf sciatique - les principaux symptômes:

Faiblesse musculaire Fourmillements dans les pieds Sensation de perturbation Perturbation de la démarche Troubles de la mobilité des membres Douleur dans la jambe Perturbation de la fonction motrice des pieds Sensation du pied Épilation à la cire des muscles de la jambe

Le pincement du nerf sciatique est une affection caractérisée par une douleur des membres inférieurs et une violation de leur mobilité due à une violation de l'innervation. La douleur dans cette pathologie se propage le long du nerf sciatique et, en fonction du lieu où le pincement a eu lieu, il y aura une douleur dans l'une ou l'autre des jambes.

Souvent, le pincement se produit d'une part - les deux membres sont rarement touchés. Par conséquent, la sensation de douleur dans le muscle fessier, la cuisse, la jambe inférieure ou la jambe droite peut être une preuve du développement de cette pathologie.

Le plus souvent, cette pathologie se développe en raison de la présence d'une hernie intervertébrale chez une personne. Une telle condition pathologique, ainsi que des ruptures des disques intervertébraux avec une sortie au-delà de la colonne vertébrale, conduisent au développement d'un pincement des racines nerveuses de la colonne vertébrale. Et comme le nerf sciatique est juste formé par les racines du nerf lombaire et du nerf sacré supérieur, en cas de développement de hernie vertébrale dans la région lombaire ou sacrée, cette pathologie progresse.

La deuxième cause, non moins fréquente, est une pathologie telle que l'ostéochondrose, qui survient aujourd'hui chez 80% des personnes en raison d'un mode de vie inapproprié et d'une faible mobilité. L'ostéochondrose est une maladie qui survient à la suite de perturbations métaboliques et de la formation de dépôts de sel dans différentes zones, notamment dans le sacrum et à la taille. L'ostéochondrose peut se développer à un jeune âge, mais le plus souvent, les personnes de plus de 40 ans en souffrent, car l'approvisionnement en sang des vertèbres est perturbé avec l'âge et les processus métaboliques de notre corps s'aggravent.

Les autres causes de cette pathologie sont:

haltérophilie, processus tumoraux de la colonne vertébrale, hypothermie de la région sacrale, blessures traumatiques, maladies générales, telles que les abcès.

Séparément, il faut dire à propos du pincement du nerf sciatique pendant la grossesse. Le poids des femmes pendant la grossesse augmente considérablement, de sorte que la colonne vertébrale est soumise à une pression excessive, ce qui peut entraîner un pincement du nerf sciatique.

De plus, le pincement du nerf sciatique pendant la grossesse est également dû au fait que la femme accepte une position inhabituelle - lorsque la colonne vertébrale se penche en arrière en raison d’une augmentation de la charge exercée sur la paroi abdominale antérieure afin de maintenir le corps en équilibre. Les femmes enceintes développent une démarche dite de canard, due à la divergence des os du bassin. Tous ces changements physiologiques dans le corps de la femme au cours de cette période peuvent causer un pincement du nerf sciatique.

De plus, les femmes rencontrent cette pathologie pendant la ménopause, lorsqu'une fois encore, en raison d'un déséquilibre hormonal, elle prend du poids supplémentaire, ce qui augmente la charge sur la colonne vertébrale.

Si nous parlons des hommes, alors cette pathologie chez eux est souvent déguisée en prostatite, car elle se caractérise par des douleurs lancinantes à l'arrière de la cuisse, ainsi que des lourdeurs dans la région périnéale. Il convient de noter que cette violation est également observée dans les cas d’empoisonnement par des métaux lourds et de pathologies telles que la brucellose, la sclérose en plaques et la tuberculose de la colonne vertébrale.

Si une personne a le nerf sciatique pincé, les symptômes de cette pathologie seront complètement différents - tout dépend du degré de pincement et de la localisation du processus. Chez certaines personnes, on observe un écoulement oligosymptomatique lorsque la douleur est exprimée de manière implicite, mais progressivement, il gagne en intensité. Et pour d'autres, le processus pathologique se manifeste par des symptômes de douleur intense. Comme indiqué ci-dessus, la lésion survient généralement d'une part et la personne ne ressent donc la douleur que dans un membre. Le syndrome de la douleur peut être si fort qu’une personne peut difficilement bouger sa jambe.

Pincement du nerf sciatique

Par localisation, la douleur peut être localisée dans une zone (fesse, cuisse) ou se propager à l’ensemble du membre - du muscle grand fessier à la jambe, en passant par la jambe et les orteils. Il existe souvent un symptôme tel que l'engourdissement d'une partie distincte d'un membre ou de la jambe entière.

Les autres symptômes du nerf sciatique pincé sont:

picotement ou sensation de brûlure dans la partie inférieure du membre atteint, "pétrification" des muscles et réduction de la mobilité du membre, augmentation de la douleur en position assise, douleur du personnage tir, en particulier debout, et apparition d'une faiblesse musculaire.

En raison de la douleur chez une personne, la démarche est perturbée, une transpiration excessive des pieds se développe et l'activité des mouvements de la jambe est perturbée (flexion et extension au niveau du genou et du pied).

Bons vieux remèdes populaires

Comment se traite la sciatique à la maison? Selon les méthodes utilisées pour traiter nos grands-parents:

Les méthodes populaires, avec leur efficacité, se distinguent par leur simplicité et leur rentabilité (ce qui est important à notre époque).

Par exemple, vous pouvez réchauffer un point sensible avec un sac de sel de table chauffé dans une casserole: il est appliqué et maintenu jusqu'à ce que le sel refroidisse.

Le bicarbonate de soude fait partie des compresses, il est ajouté aux bains chauds, il aide à soulager les tensions musculaires.

Miel mélangé avec de la soude, réparties sur le affecté par la sciatique et zamatyvayut pendant la nuit. Les bains de raifort sont faits avant le coucher: la racine est frottée sur une grille et le gruau dans de la gaze est plongé dans de l'eau tiède.

Les doutes sont utiles

Si vous décidez d'utiliser des remèdes non conventionnels pour traiter l'inflammation du nerf sciatique, il est important de vous rappeler qu'il y a malheureusement un grand nombre de personnes qui veulent simplement profiter de votre peine. Cela est particulièrement vrai pour les patients souffrant de sciatique chronique.

Si vous prenez des herbes d'une personne qui s'appelle un guérisseur populaire, consultez votre médecin avant de commencer à appliquer ce remède.

Si vous lisez l'annonce et décidez d'aller à un rendez-vous avec le célèbre chiropraticien, vous devez comprendre que vous allez le payer pour le traitement, quel que soit le résultat, et qu'en cas de complications, le médecin traditionnel ne sera pas responsable de quoi que ce soit.

D'autant plus avec toutes sortes de sorciers, clairvoyants et autres sorciers. Par conséquent, avant de recourir aux services, par exemple les médiums, réfléchissez bien avant de débourser beaucoup d’argent pour un traitement douteux.

N'ayez pas peur de douter. Surtout quand on vous propose de porter des amulettes chargées pour le traitement ou d'attacher une photo du guérisseur à la plaie.

En ce qui concerne le traitement de la sciatique, votre médecin doit approuver toutes les méthodes dites non conventionnelles. Sinon, il ne sera pas responsable de l'efficacité.

Une sélection de mes matériaux utiles sur la santé de la colonne vertébrale et des articulations, que je vous recommande de consulter:

Consultez également de nombreux autres documents utiles dans mes communautés et des comptes sur des réseaux sociaux:

Disclaimer

Les informations contenues dans les articles sont uniquement destinées à des informations générales et ne doivent pas être utilisées pour l'autodiagnostic de problèmes de santé ni à des fins médicales. Cet article ne remplace pas l'avis médical d'un médecin (neurologue, thérapeute). S'il vous plaît consulter votre médecin d'abord pour savoir exactement la cause de votre problème de santé.

Symptômes principaux

Les symptômes de l'inflammation de ce nerf le plus important et le plus important de notre corps dépendent principalement de la cause, de la cause et du traitement recommandé par un médecin pour le nerf sciatique. La sciatique est le plus souvent accompagnée des symptômes suivants:

  • Douleur brûlante ou lancinante dans les fesses et le bas du dos et sensations douloureuses plus intenses du côté du corps où l'inflammation est diagnostiquée,
  • douleur aiguë prononcée pendant l'exercice, ainsi que pendant la flexion et la rotation,
  • l'impossibilité de marcher sur cette jambe dans laquelle le nerf est enflammé: cela devient presque impossible, car en même temps, la personne ressent une attaque de douleur incroyablement forte,
  • dans certains cas, des selles ou de l'urine involontaires,
  • augmentation de la température corporelle au niveau de 38 degrés
  • gonflement de la zone enflammée
  • rougeur de la peau lorsque le nerf est enflammé,
  • faiblesse dans le corps
  • atrophie musculaire
  • douleurs lancinantes, même en position couchée,
  • picotements dans tout le bas du corps,
  • spasme
  • dans certains cas, paralysie partielle.

Avec sciatique du nerf sciatique ou sciatique - c'est le nom de la névralgie scientifique, dont les symptômes et le traitement diffèrent quelque peu de la névralgie du trijumeau, douleur décrite par les patients comme poignardée, brûlante, aiguë, coupante.

Le syndrome douloureux apparaît et disparaît soudainement, même s'il peut devenir chronique en cas d'inflammation grave, avec des rechutes périodiques. La crise de sciatique commence généralement après une surcharge physique ou émotionnelle, en particulier en cas d'hypothermie, généralement la nuit.

Souvent, la sensibilité de la peau du nerf est perturbée:

  • intensifié - des picotements commencent, la chair de poule se fait sentir,
  • diminue - engourdissement se produit.

Au début, la douleur recouvre l'arrière de la cuisse et retombe jusqu'au pied et au bas de la jambe. Après une attaque, il reste entre la cinquième vertèbre lombaire et la première vertèbre sacrée, parfois au centre de la fesse et sous le genou. En cas de douleur intense, le patient peut s'évanouir et des troubles végétatifs peuvent survenir, tels qu'une transpiration accrue des pieds, un gonflement et une rougeur de la peau.

En position debout prolongée, ainsi qu'en marchant ou en étant assis sur une surface dure, la douleur augmente.Lors d'attaques, une personne doit adopter une position forcée du corps pour pouvoir compter sur une jambe en bonne santé. Par conséquent, l'un des signes de pincement du nerf sciatique et la nécessité d'un traitement urgent sont des troubles de la démarche.

Traitement de la sciatique

Il existe de nombreuses façons de se débarrasser de la névralgie du nerf sciatique. Il est possible de faire face à cette maladie en traitant à la fois avec des médicaments et avec un effort physique particulier. Dans certains cas, le patient doit changer de mode de vie et renoncer à certaines habitudes. On croit que de bonnes méthodes d'aide et de traitement de la médecine alternative.

Le neurologue chargé du traitement du nerf sciatique a pour objectif principal d’identifier la cause des maux de dos et du nerf sciatique et, bien entendu, d’affaiblir rapidement les sensations douloureuses intenses ressenties par le patient.

À cette fin, le patient peut recevoir des médicaments anesthésiques et inflammatoires tels que le diclofénac ou le méloxicam, le kétoprofène, l’ibuprofène, le Voltaren, le kétorolac et certains autres AINS.

De plus, des blocages anesthésiques sont également provoqués par une exposition locale. En plus de ces médicaments, le médecin peut prescrire des complexes vitaminés, ainsi que des médicaments vasculaires ou des immunostimulants.

Si la douleur névralgique du nerf sciatique est provoquée par une autre maladie, l'accent est mis principalement sur son élimination. À cette fin, des hormones et diverses enzymes, ainsi que des antibiotiques, etc., peuvent également être utilisés.

Le plus souvent, lorsqu'un patient reçoit un diagnostic de névrite du nerf sciatique, les procédures suivantes sont prescrites par un spécialiste en plus des médicaments utilisés traditionnellement:

  • massage,
  • thérapie physique,
  • diverses procédures de physiothérapie - thérapie magnétique et laser, UV, UHF et électrophorèse.

Gymnastique pour renforcer les muscles

En plus des médicaments traditionnels, le traitement de l'inflammation du nerf sciatique est effectué en utilisant:

  • l'hydrothérapie,
  • gymnastique,
  • l'acupuncture,
  • massage,
  • frotter.

Cette dernière méthode est très efficace si vous utilisez la teinture de châtaigne comme frottant. Préparer la teinture comme suit:

  • le marronnier est frotté avec la coquille et placé dans un pot d'un demi-litre,
  • versé soixante-dix degrés d'alcool à ras bord,
  • le pot est recouvert d'un couvercle et laissé au soleil pendant cinq jours,
  • ensuite, on ajoute à la teinture un gramme de poudre de camphre, une cuillerée à thé de poudre de chlorure d'ammonium et du soufre purifié,
  • la teinture est laissée deux jours de plus, la banque est périodiquement retournée,
  • le septième jour, on y ajoute une cuillère à soupe d'essence de térébenthine.

Le mélange utilisé pour broyer la région du nerf sciatique est utilisé une fois par jour. Après avoir frotté le dos du patient, il faut soigneusement envelopper un foulard en laine.

Pour le nerf sciatique, les exercices thérapeutiques sont très efficaces. Cela améliore non seulement l'irrigation sanguine du nerf, mais empêche également le développement d'adhérences, donnant à la personne l'occasion de retrouver rapidement une vie remplie. Cependant, sachez que la gymnastique doit être prescrite exclusivement par un spécialiste.

Très utile pour bronzer et nager par temps chaud après une sciatique, il est recommandé de faire un massage ou un massage à sec du corps.

Le mode est tout aussi important. Ainsi, lorsque le mal de dos est insupportablement aigu, la jambe du nerf malade doit être au repos. Par conséquent, dans une inflammation aiguë, le patient est mis au lit pendant plusieurs jours.

Il est préférable de placer un oreiller sous la jambe endolorie et de garder la jambe elle-même légèrement pliée au niveau du genou. Si la chaleur "aime" et soulage la douleur, il est préférable d'installer un coussin chauffant sur le bas du dos. Il est interdit de soulever des poids, ainsi que de courir ou de sauter et de faire du vélo, pour ces patients après leur convalescence.

En outre, il leur est strictement interdit de s'asseoir sur une surface froide, par exemple sur une pierre, de marcher pieds nus sur un sol froid ou de s'allonger sur un sol humide - rien ne peut être fait qui pourrait conduire à une hypothermie.

En bref, les jambes et le bas du dos d’une telle personne doivent toujours être chauds. Vous ne pouvez nager dans la mer ou dans la rivière que lorsque la température de l'eau est supérieure à vingt degrés. Vous ne pouvez pas rester dans la même position pendant longtemps. En été, vous pouvez vous réchauffer les pieds dans le sable et au soleil. Quant aux boissons alcoolisées, leur utilisation est déconseillée.

Traitement non conventionnel et folklorique

L’une des méthodes de la médecine alternative peut réduire considérablement l’intensité d’une crise douloureuse le long du nerf sciatique. Avec l'inflammation bien aider:

  • acupuncture
  • thérapie manuelle
  • ostéopathie

Pas de remèdes moins efficaces et populaires que beaucoup soulagent la douleur dans le nerf sciatique. Il peut s'agir de frotter ou de pommade, frotter ou des compresses, qui réduisent l'inflammation et la douleur. Tous ont fondamentalement des qualités de réchauffement. Le plus souvent, les guérisseurs utilisent le radis noir, le miel naturel, l’agave domestique, le thym et la prêle pour la préparation de pommades, de décoctions et de compresses.

Il convient de rappeler que toute méthode de traitement ne doit être appliquée qu’après consultation d’un spécialiste, le plus souvent d’un neurologue. Le fait est que chaque méthode a ses propres contre-indications. Et il arrive parfois qu'au lieu d'un effet curatif, le traitement entraîne des problèmes de santé encore plus graves. Par conséquent, il n’est en aucun cas recommandé d’auto-traiter afin que la maladie ne devienne pas plus grave ou ne devienne chronique.

Il faut comprendre que la névrite du nerf sciatique ou la sciatique est une maladie grave. C'est pourquoi il est si important de consulter immédiatement un spécialiste qualifié dès les premières sensations douloureuses. C'est lui qui, après avoir effectué toutes les études et analyses nécessaires, sera en mesure de poser le bon diagnostic et de prescrire un schéma thérapeutique adapté à un cas particulier.

Fonctions de diagnostic

Le pincement pathologique du nerf sciatique est déterminé après examen du patient par le médecin et identification des symptômes spécifiques à la maladie. Cependant, afin d'établir la cause de la pathologie et de l'éliminer (si possible), il est nécessaire de mener des recherches supplémentaires.

À cette fin, le médecin prescrit à une personne présentant des symptômes caractéristiques l'examen aux rayons X, la tomodensitométrie du lombo-sacré ou, à la place, vous pouvez effectuer une imagerie par résonance magnétique du même service.

Les balayages par ultrasons et radioisotopes sont également montrés.

Événements médicaux

Le traitement par pincement du nerf sciatique peut être à la fois conservateur et chirurgical - le choix de la méthode dépend de la gravité des symptômes et du stade de développement du processus. Les médecins préfèrent en premier lieu traiter cette maladie avec des méthodes conservatrices, ce qui réduit les risques pour la santé et la vie du patient. Pour soigner la maladie, une approche intégrée est importante, c’est-à-dire une combinaison de traitement médicamenteux avec des mesures de traitement et de prophylaxie et un changement de mode de vie.

Dans la période aiguë, le traitement avec pincement du nerf sciatique nécessite le respect du repos au lit. La position du corps du patient doit être fixée, il est donc préférable de s'allonger sur un matelas dur. Lorsque la douleur diminue, une personne est autorisée à bouger, mais vous devez utiliser une canne ou l'aide de vos proches.

Il est également nécessaire de traiter la maladie à l'aide d'un régime alimentaire - puisqu'un patient doit rester longtemps au lit, il est nécessaire de manger des aliments ne provoquant pas le développement de la constipation - potages au lait, potages aux légumes, céréales. Pour exclure du menu doivent être des produits nocifs - aliments gras, aliments frits, viandes fumées, etc.

Il n’est pas nécessaire que le patient soit à l’hôpital - la pathologie peut être traitée à domicile, l’essentiel est que la personne suive scrupuleusement les recommandations du médecin traitant.

Le traitement médicamenteux des cicatrices du nerf sciatique peut être effectué à l'aide de médicaments tels que:

L'ibuprofène, qui soulage la douleur et l'inflammation (Ketanov, Ortofen, Denebol - médicaments ayant le même effet que l'ibuprofène) - est administré sous forme d'injections et de comprimés, en fonction de la gravité des symptômes, Ranitidine, Almagel, Fosfulugel - médicaments pouvant protéger Muqueuse gastro-intestinale, Mydocalm, prescrit en cas de crampes sévères, vitamines (en particulier vitamines du groupe B) - il est préférable d’injecter des vitamines, qui sont plus efficaces.

Si la douleur est trop forte, il est nécessaire de traiter la pathologie à l'aide d'une technique telle que le blocage de la novocaïne - les injections sont effectuées à l'hôpital.

L'importance du traitement est donnée à la thérapie par l'exercice. Des exercices spéciaux pour pincer le nerf sciatique permettent de développer des zones douloureuses. Ils sont principalement destinés au développement des doigts et des pieds et, après la disparition des principaux symptômes, la gymnastique est complétée par d'autres exercices.

En particulier, la gymnastique dans la période d'atténuation des symptômes vous permet d'effectuer:

"Marcher" sur les fesses, l'exercice "vélo", exercices pour plier les jambes au niveau des genoux.

De plus, la gymnastique implique de faire des exercices tels que s'accroupir avec un support, ainsi que de lever les jambes en position verticale.

Avec une approche responsable de l'exercice, la gymnastique donne de bons résultats et vous permet de développer des membres en leur rendant leur fonctionnalité.

Mais non seulement la gymnastique est utile pour les personnes atteintes de cette maladie, ils sont également recommandés la nomination de l'électrophorèse avec l'usure, UHF, thérapie magnétique, bains de paraffine et autres procédures physiothérapeutiques.

Un massage est également présenté lorsque le nerf sciatique est pincé - il doit être effectué en milieu hospitalier. De plus, l'acupuncture et l'hirudothérapie ne font pas mal. Toutes ces procédures donnent un bon effet et vous permettent de guérir la maladie assez rapidement.

Parfois, les patients souffrant d'un traitement du nerf sciatique pincé à domicile donnent également de bons résultats. Cependant, pour cela, vous devez trouver des moyens efficaces de récupération. En particulier, la gymnastique donne un bon résultat si elle est faite à la maison conformément aux recommandations du médecin. Complément d'injections de gymnastique d'anti-inflammatoires. En outre, vous pouvez utiliser les méthodes de la médecine traditionnelle, par exemple l’utilisation de la décoction de feuilles de tremble, l’infusion d’Hypericum, l’imposition de compresses de cire sur la zone touchée, la préparation et l’utilisation de pommades pour la maison.

Il est préférable de traiter le piégeage du nerf sciatique au cours du processus de rémission de la maladie. Par conséquent, si possible, les personnes devraient suivre un traitement en spa. Et pour éviter les rechutes, vous devez mener une vie saine, bien manger et faire du sport.